Retour

Un an après le drame du parc Miner à Granby : des victimes retournent pour la première fois sur les lieux

Le 15 juillet 2016, un peuplier centenaire s'est effondré sur un chapiteau au parc Miner de Granby, sous lequel dansaient des dizaines de personnes. Près d'une vingtaine ont été blessées, certaines gravement. C'est le cas notamment de David Deslandes, qui est aujourd'hui tétraplégique. Un an après le drame, il est retourné pour la première fois sur les lieux.

« C'est émotif. On est une petite "gang" ici. On se remémore les événements, on regarde où était l'arbre. On jase un peu de ce qui s'est passé. Boucler la boucle », confie-t-il.

Le père de deux enfants a passé un an au Centre de réadaptation de Montréal. Il a obtenu son congé récemment et a pu retrouver ses deux enfants qui sont sa raison de vivre.

« Les avoir avec moi c'est un gros plus. C'est eux qui m'ont sauvé. Il n'y a pas beaucoup de chance que je retourne au travail, surtout pas en cuisine, malheureusement », ajoute-t-il.

Le soir du drame, Solange Paquette-Létourneau se trouvait aussi sous le chapiteau. Elle était venue voir sa fille danser. Une branche de l'arbre l'a touchée. Elle a subi une fracture au cou. Elle a des séquelles, dont des pertes de mémoire.

« C'était important pour moi d'être ici, aujourd'hui. C'est resté dans ma tête ce qui m'est arrivé, je voulais garder mon souvenir », raconte-t-elle.

Poursuite

Le 26 juillet, l'action commune des victimes de 6M$ de dollars sera entendue par un juge de la cour supérieure de Granby.

Dix-huit personnes demandent des dédommagements dans la requête déposée en janvier 2017, dont les victimes collatérales de l'accident. Outre David Deslandes, trois personnes réclament un dédommagement de plus de 180 000 $.

HÉLÈNE DESROCHERS, 1 MILLION DE DOLLARS

C'est la première victime qui a été évacuée, parce que sa tête était « ensanglantée ». Hélène Desrochers a repris connaissance seulement trois jours après l'événement. Elle a perdu beaucoup de sang et subi des fractures aux côtes, au bassin, à l'omoplate, aux pieds et à au moins deux vertèbres, selon la requête.

SOLANGE PAQUETTE, 450 000 $

Âgée de 73 ans au moment de l'événement, elle se trouvait sur place pour voir sa fille danser la salsa. Elle a dû être hospitalisée pendant 16 jours. Elle a subi une commotion cérébrale et le choc a altéré sa mémoire, peut-on lire dans la requête.

VÉRONIQUE MÉNARD, 180 000 $

Elle a subi une fracture au dos et une blessure grave au pied. Elle ne pourra plus jamais courir ni porter de talons hauts. Elle a également des séquelles psychologiques. La requête indique qu'elle n'est jamais retournée dans un parc depuis et qu'elle subit « une angoisse qu'elle ne subissait pas auparavant ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine