Un automobiliste en état d'ébriété a été trahi par son propre véhicule qui était relié à une centrale d'urgence. L'incident s'est produit dans la nuit de samedi à dimanche.

« Vers 2 h 48, nous avons reçu un appel programmé d'une centrale d'appel pour les véhicules en problème. On nous disait que les coussins gonflables d'un véhicule s'étaient déployés sur la rue Grandes-Fourches. Les policiers se sont rendus sur les lieux et ont constaté des dommages sur des panneaux de signalisation qui avaient été frappés par le véhicule. Ils ont aussi trouvé le conducteur en état d'ébriété », indique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Philippe Dubois.

Les tests ont permis de constater que l'homme présentait un taux d'alcoolémie de plus de 230 mg d'alcool par 100 ml de sang.

L'homme de 25 ans, inconnu des milieux policiers, comparaîtra ultérieurement et fera face à des accusations de conduite avec les facultés affaiblies et refus de fournir un échantillon d'haleine. Son véhicule a été saisi et son permis de conduire a également été suspendu.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité