Retour

Un chien atteint d'un projectile à Saint-Fortunat : un couple en appelle au civisme des chasseurs

Gérald Simoneau habite à Saint-Fortunat. Il a l'habitude des tirs des chasseurs à cette période-ci. Toutefois, jamais il n'aurait cru que son chien-guide en serait la cible.

« C'est un ami et un protecteur parce que je suis un malvoyant. C'est mon guide. Il m'aide à fonctionner dans l'érablière. Je le mets en laisse et je peux aller marcher », explique Gérald Simoneau.

Depuis jeudi, Ricky est toutefois en convalescence. Il a subi plusieurs points de suture après avoir été atteint d'un projectile. Selon le vétérinaire, la convalescence pourrait être longue.

« S'il est assez fort, il pourrait continuer à fonctionner avec son autre côté. Sinon ce serait l'amputation. Il n'y a aucune garantie de guérison », ajoute Gérald Simoneau, qui se demande toujours s'il s'agit d'un accident ou d'un geste volontaire. 

Précautions

Pour Paul Tremblay, propriétaire du magasin Pronature de Cookshire-Eaton, cet incident est la preuve qu'il est important de respecter les règlements en place.

« Toujours faire attention d'identifier notre cible avant de tirer. Pour les propriétaires de chiens, il y a toujours les dossards pour ne pas qu'ils soient pris pour un coyote ou un animal sauvage », explique-t-il. 

Paul Tremblay suggère aussi aux propriétaires d'attacher leur chien pendant la période de la chasse.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?