Retour

Un CHSLD bondé : des proches inquiets, le CIUSS de l'Estrie parle d'un « chaos contrôlé »

Des salons pour invités transformés en chambres temporaires et du personnel débordé : le CHSLD d'East Angus a dû s'adapter rapidement à l'arrivée de plusieurs patients au cours de la fin de semaine.

Au total, huit personnes ont été admises au cours de cette période et cinq autres arriveront cette semaine. Deux salons et un bureau ont été adaptés pour les accommoder.

Daniel Roy, dont la mère de 91 ans vit dans ce CHSLD d'East Angus, dénonce la mauvaise gestion de la direction.

« C'était le branle-bas de combat. Il y avait des lits partout. Les salons pour les invités étaient transformés en chambre: deux lits et un rideau qui séparent les patients, pas de toilettes, pas de lavabo. C'est temporaire, mais jusqu'à quand ? On ne le sait pas », se questionne Daniel Roy.

« Un chaos organisé »

Vendredi dernier, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l'Estrie - CHUS parlait d'une « demande de services sans précédent ». Comme les hôpitaux débordent, le réseau de la santé en Estrie a dû ouvrir des places supplémentaires, notamment dans les CHSLD, afin de libérer 45 lits dans ces deux hôpitaux.

« L'état de la situation nous a obligés à prendre des décisions rapides et à faire des transferts qu'on n'a pas l'habitude de faire », explique Sylvie Moreau, la directrice des programmes de soutien à l'autonomie des personnes âgées au CIUSS de l'Estrie - CHUS.

La pression à l'Hôtel-Dieu et au CHUS Fleurimont était si importante que les deux établissements avaient une « incapacité à hospitaliser » et il existait des difficultés d'accès pour les ambulances.

C'est un chaos contrôlé, sécurisé et qui assure les soins et les services à la population.

Sylvie Moreau

Mme Moreau affirme que toutes les mesures ont été mises en place pour réduire l'impact sur les patients de ces transferts soudains. Des ressources supplémentaires ont été ajoutées pour répondre à leurs besoins.

D'ici 2019, le ministère de la Santé va octroyer de nouvelles places en CHSLD dans les « régions où le besoin a été identifié », comme c'est le cas en Estrie, assure-t-elle. La répartition de ces lits sera évaluée au cours des prochains mois.

En raison de cette situation exceptionnelle, le CIUSSS de l'Estrie - CHUS fera le point tous les vendredis sur la situation dans le réseau.

Plus d'articles

Commentaires