Retour

Un colloque pour atteindre l'objectif « zéro déchet » en Estrie

L'Université de Sherbrooke accueillera les différents acteurs environnementaux de l'Estrie pour un important colloque sur les innovations en valorisation des matières résiduelles. Les organisateurs espèrent développer des stratégies afin d'atteindre un objectif « zéro déchet » d'ici 2030 pour l'Estrie.

La première édition de ce colloque se déroulera les 26 et 27 octobre prochain au Centre culturel de l'Université de Sherbrooke.

Les intervenants invités y feront la promotion des technologies, des innovations et de l'expertise développées dans le domaine du tri, du recyclage, de la transformation et la valorisation des matières résiduelles.

Pour le commissaire au développement du parc éco-industriel Valoris, Jean-Jacques Caron, l'objectif « zéro déchet » est ambitieux pour l'Estrie, mais demeure réaliste.

« Notre région compte une centaine d'entreprises dédiées à l'environnement et avec une meilleure concertation, on peut y croire », assure-t-il.

Selon lui, trop de matières récupérables se retrouvent encore à l'enfouissement. Toutefois, la collaboration entre les chercheurs de l'Université de Sherbrooke et les entreprises rendront plus facile l'obtention de fonds de recherche auprès du gouvernement afin de développer une économie plus verte.

Le Centre d'excellence en valorisation des matières résiduelles (CEVMR), qui organise l'événement, a été créé en 2015. 

Prendre une longueur d'avance

Pour le vice-recteur au développement durable à l'Université de Sherbrooke, Alain Webster, la région pourrait prendre une longueur d'avance en matière d'économie verte.

« Il n'y a pas de garanties absolues, mais il faut tenter d'y arriver », croit-il.

Le premier objectif, selon lui, est d'amener les gens à réaffirmer l'importance des enjeux liés à la gestion des matières résiduelles.

Lors de ces deux jours de colloque, les participants pourront assister à 25 conférences et seront en mesure de discuter avec des intervenants du Québec, de la France et même d'Afrique.

Ils seront aussi invités au vernissage des oeuvres du photographe Edward Burtynsky, gagnant de nombreux prix pour ses photos de paysages industriels. Certains de ses clichés explorent l'impact des matières résiduelles sur notre environnement.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine