Retour

Un homme de Drummondville porté disparu depuis une semaine aux États-Unis

Un Drummondvillois de 47 ans est porté disparu depuis une semaine. Il aurait été vu pour la dernière fois au mont Washington, dans l'État du New Hampshire.

François Carrier a quitté le travail le 6 mai dernier en confiant à une amie qu'il partait pour le week-end et il n'est jamais rentré.

Les parents du disparu habitent à Saint-Élie-de-Caxton. Jointe au téléphone, sa mère s'est dite inquiète, notamment parce que le porte-feuille de son fils a été retrouvé dans sa voiture, stationnée au mont Washington. Ses cartes de crédit et son passeport s'y trouvaient.

« C'est un marcheur, ça fait plusieurs fois qu'il va au mont Washington, [..] c'est un garçon qui prend des médicaments pour la haute pression et le coeur. », dit-elle

Des recherches ont eu lieu au mont Washington la semaine dernière, sans résultat. La famille vient d'envoyer des affiches avec des photos de M. Carrier un peu partout dans la région. « On lance l'avis de recherche parce qu'on trouve que ça ne bouge pas », s'impatiente Michelle Carrier.

Elle affirme que son fils n'a pas beaucoup d'argent en sa possession, ce qui la préoccupe.

Les recherches se poursuivent

Les autorités du New Hampshire affirment que François Carrier a été vu lundi après-midi, le 9 mai, à Pikham Notch, un site situé au pied du mont. Un témoin aurait par la suite rapporté l'avoir aperçu à Gorham, dans la nuit de lundi à mardi. Les recherches se concentrent donc maintenant dans les environs de cette municipalité qui est à proximité du mont Washington.

La Sûreté du Québec (SQ) est en lien avec les instances policières aux États-Unis et collabore aux recherches. Selon la SQ, l'hypothèse la plus plausible est que l'homme se soit égaré.

Les parents de François Carrier se sont rendus au mont Washington pour aider aux recherches. Ils sont maintenant de retour à Saint-Élie-de-Caxton. Sa mère, sa soeur et d'autres proches comptent toutefois retourner aux États-Unis cette fin de semaine. Michelle Carrier raconte avoir du mal à trouver des gens pour aller participer aux recherches, notamment parce qu'il faut un passeport pour s'y rendre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine