Retour

Un marché public plus grand, des jardins collectifs plus nombreux promet Sherbrooke Citoyen

Redonner à l'agriculture la place qu'elle mérite, c'est la promesse de Sherbrooke Citoyen qui a dévoilé une série d'engagements en la matière. Le parti politique s'engage, entre autres, à mieux promouvoir l'agriculture urbaine, à multipler les jardins communautaires et à favoriser le rayonnement des marchés publics existants.

L'administration du maire sortant Bernard Sévigny s'est « trainée les pieds » et a « laissé de côté l'agriculture », croit la chef de Sherbrooke Citoyen, Hélène Pigot. Elle rappelle qu'un peu plus du tiers du territoire sherbrookois est en zone agricole.

En priorité, le parti municipal souhaite rapprocher les citoyens des producteurs en misant sur l'importance de l'achat local.

Pour y arriver, Sherbrooke Citoyen veut agrandir le marché de la Gare afin d'en faire un « vrai marché public », plutôt qu'une « destination touristique ». La possibilité de retirer la gestion du site à Destination Sherbrooke est mise sur la table par le parti si l'organisme paramunicipal ne « change pas ses façons de faire ».

« On a été voir les commerçants sur place. Ils nous ont dit que ça ne répondait pas à leurs besoins, assure-t-elle. Il faut se mettre en phase avec les producteurs pour avoir un marché vivant, mais pas tous les jours de la semaine. »

Des jardins au coin de la rue

Des terrains inutilisés, appartenant à la ville de Sherbrooke, pourraient servir à l'implantation de jardins communautaires.

Sherbrooke Citoyen n'a pas encore identifié de lots précis, préférant le faire en collaboration avec les citoyens.

La création de « budgets participatifs » aussi permettre aux citoyens d'acheter eux-mêmes un terrain pour le transformer en jardin communautaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine