Retour

Un médecin de Coaticook risque la radiation pour avoir préféré dormir

Steven Monette, un médecin de Coaticook, risque une radiation après avoir refusé une consultation à un patient souffrant. 

Dans le jugement, on peut y apprendre que, dans la nuit du 6 décembre 2013, bien que le Dr Monette ait été de garde, il ne s'est pas rendu au chevet d'un patient pour évaluer son état de santé, car il préférait dormir.

Mercredi, devant le conseil de discipline du Collège des médecins du Québec, il a plaidé coupable aux trois chefs d'accusation qui pèsent contre lui.

Il a également prescrit sans évaluation clinique préalable, et à distance, une dose élevée d'un opiacé par voie intraveineuse, soit l'hydromorphone, alors que le patient était potentiellement allergique à la morphine.

Le syndic recommande une radiation de huit mois, tandis que la défense, elle, conseille trois mois.

Le conseil de discipline rendra une décision plus tard quant à la peine qui sera imposée au médecin. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine