Retour

Un Noël dans la rue bien spécial pour 150 sans-abris

L'idée d'un Noël dans la rue lancée en octobre a fait boule de neige à Sherbrooke. À deux jours de Noël, le trio est fin prêt à distribuer 150 itinérants des sacs remplis de dentifrices, denrées et vêtements chauds.

La réponse de la population, des organismes et des gens d’affaires a été au-delà de leurs attentes. En plus des sacs-cadeaux, le groupe distribuera des cartes cadeaux totalisant plus de 1000 dollars.

« Les gens ont été vraiment généreux », se surprend encore Julie Daigle, l’une des co-instigatrices.

Merci 1021,20 fois à vous tous qui avez embarqué avec nous à pieds joints dans notre projet de fou. C'est le montant que nous avons pu amasser en deux mois et demi grâce à vos dons de bouteilles/canettes consignées et des quelques dons en argent comptant.

Noël dans la rue

Ne reste maintenant qu’à distribuer le fruit de leurs efforts.

« La Chaudronnée a la générosité de nous faire un petit coin pour la distribution de nos sacs de cadeaux à Noël. On va aller distribuer ce qu'on peut donner là, et ensuite, on va aller parcourir les rues », explique-t-elle.

L’idée de départ était d’offrir du café et des beignes dans la rue le jour de Noël, mais le projet a pris de l’ampleur au fur et à mesure que les dons s’accumulaient.

« On hypothèque, si vous me passez l'expression, notre journée de Noël, mais dans le fond, on ne l'hypothèque pas vraiment parce que pour nous, c'est revenir à des notions de base de la fête de Noël qui sont le partage, l'entraide, aider son prochain. Nous, c'est vraiment dans cet esprit-là qu'on a démarré ce projet », résume Martin Daigle.

Le succès de cette première édition est tel que le groupe prévoit déjà un deuxième Noël dans la rue, qui se ferait cette fois sans collecte de vêtements. « On voit bien que c’est réalisable alors on renouvelle l’édition, c’est certain », assure la troisième instigatrice du projet, Catherine Tremblay-Lavoie.

Plus d'articles

Commentaires