Retour

Un prêtre sherbrookois prêche à l'abbaye de Westminster de Londres devant la reine

La longue feuille de route de l'aumônier sherbrookois Guy Chapdelaine vient de s'allonger à nouveau. Après avoir participé à des missions en Afghanistan et au Kosovo, entre autres, il s'est retrouvé à la mythique abbaye de Westminster, à Londres, pour participer à la cérémonie du Commonwealth à laquelle assistait la famille royale.

Un texte de Geneviève Proulx

La cérémonie, qui est célébrée le 2e lundi du mois de mars, était axée sur la différence. « Il y avait des représentants des différentes religions présentes en Angleterre. Toutefois, j'étais le seul militaire. On y célèbre la diversité, la différence du Commonwealth. C'est un peu par amitié pour le doyen de l'abbaye de Westminster, que j'ai eu l'occasion de rencontrer à quelques reprises, que j'ai été invité », explique, humblement, l'aumônier général des Forces amées canadiennes, le Major-général Guy Chapdelaine.

Après la cérémonie, Guy Chapdelaine a pu échanger avec la monarque du Royaume-Uni, entre autres. « Toute la famille royale était présente. J'ai eu l'occasion de serrer la main de Sa Majesté, d'échanger quelques mots avec le prince Charles, avec la duchesse de Cornouailles [Camilia Parker], avec le prince Harry que j'ai félicité pour son mariage. On a parlé aussi des Invictus Games, qui avaient eu lieu à Toronto pour les militaires blessés, et qui sont organisés par le prince. »

Contrairement à ce que plusieurs pensent, Élisabeth II a été plus qu'accueillante avec le Major-général. « C'est une femme très chaleureuse. Elle a un de ces regards. Ce que je vais retenir d'elle, c'est son sourire. Quand nos regards se sont croisés, c'était très chaleureux. Elle m'a remercié pour ma présence. Ça a été une conversation naturelle. C'est un moment que je n'oublierai jamais », dit le prêtre de 56 ans.

« Rayonnante de bonheur »

Par la suite, l'aumônier Chapdelaine a participé à une réception où toute la famille royale était présente. « Ce qui m'a ébloui, c'est le bonheur de Harry et de Meghan. Ils semblent très proches et s'apprécient l'un et l'autre. Le prince William et la duchesse Kate étaient là aussi. Elle est enceinte et elle est rayonnante de bonheur. »

Le Sherbrookois pourrait bien revoir la famille royale sous peu. « On m'a invité à me rendre à Buckingham palace, en mai, pour assister à un concert du choeur de la chapelle Sixtine. Il y a de plus en plus d'ouverture de la famille royale. Je suis le premier catholique a être nommé aumônier honoraire de la reine. Cette dernière a aussi donné son autorisation pour que je puisse prêcher à l'église Saint-James, la chapelle royale, qui est située dans le palais le plus important. Encore aujourd'hui, les ambassadeurs sont nommés là-bas, pas à Buckingham. C'est là que la famille royale célèbre les moments importants comme les baptêmes. C'est à cet endroit que Meghan Markle [la fiancée du prince Harry] a été baptisée le 6 mars dernier. »

La célébration à laquelle participera Guy Chapdelaine aura lieu le 28 octobre prochain. « C'est la première fois qu'un catholique y prêchera depuis le pape Jacques II dans les années 1600. Habituellement, ce sont les aumôniers de la reine qui le font. Ils ont accepté de m'inclure dans cette liste de prédicateurs invités. Ça démontre l'ouverture à l'oecuménisme de la reine », analyse le Sherbrookois.

Plus d'articles