Retour

Un résident de Sutton fait la guerre aux bouteilles d'eau de 500 ml

Un résident de Sutton souhaite que les bouteilles d'eau en plastique de 500 ml disparaissent des édifices gouvernementaux et municipaux. Déjà, la pétition qu'il a lancée a trouvé écho auprès de la Ville de Sutton.

C'est une entrevue du premier ministre Justin Trudeau qui a donné envie à Richard Leclerc de se battre contre les petites bouteilles de plastique. 

« J'ai vu le premier ministre se servir une bouteille d'eau pendant qu'il attendait, et là, je me suis dit qu'il faudrait que les leaders de notre pays prennent les devants et disent : "ça n'a pas de bon sens de prendre des bouteilles d'eau de 500 ml" », raconte-t-il.

Selon lui, ce type de bouteille est trop souvent jeté à la poubelle, et les élus devraient donner l'exemple en utilisant, par exemple, en se servant de verres réutilisables.

Sa pétition a recueilli jusqu'à maintenant 172 signatures sur les 500 qu'il souhaite recueillir. La Ville de Sutton appuie d'ailleurs l'initiative de Richard Leclerc et a déposé un premier projet de résolution.

« On va demander aux employés d'amener des bouteilles qui sont lavables et qui ne sont pas automatiquement jetées aux poubelles », souligne le maire de Sutton, Louis Dandenault.

Du plastique de qualité, réplique l'industrie 

Selon l'Association canadienne des boissons, qui représente les intérêts d'une soixantaine de marques, dont Aquafina, Dasani ou Nestlé, il faudrait d'abord faire la promotion du recyclage avant de penser à réduire l'utilisation des bouteilles jetables.

« Le plastique avec lequel [les bouteilles sont faites] est un plastique de grande qualité, recyclable à l'infini », soutient le porte-parole de l'Association, Martin-Pierre Pelletier.

Selon Recyc-Québec, 11 000 tonnes de bouteilles d'eau en plastique ont été récupérées en 2012-2013.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine