Le court-métrage Fauve, signé par le Sherbrookois Jérémy Comte, a reçu le Prix du Jury au Festival du film Sundance. La cérémonie a eu lieu mardi soir.

« C'est vraiment incroyable! J'ai tellement eu d'amour de l'équipe de Sundance, des cinéastes de là-bas, c'est vraiment une belle famille! », a-t-il raconté.

Pour Jérémy Comte, la statuette reçue qui récompense son oeuvre est un beau bonus. « On ne s'y attendait pas. Ils ont reçu 9000 courts-métrages. Alors, de faire partie de la sélection de Sundace, pour moi, j'avais déjà gagné. Je n'avais pas beaucoup d'attente. Quand ils ont annoncé les qualités du film avant de dire le gagnant, j'ai cliqué! C'était la joie! On a été sur la scène pour faire notre discours. Après, ç'a été la presse, les photos. C'est vraiment incroyable! »

Le court-métrage Fauve a été tourné l'été dernier dans une mine à ciel ouvert de Thetford Mines. Il met en vedette Félix Grenier, Alexandre Perreault et Louise Bombardier. On y suit deux garçons qui s'enfoncent dans un jeu de pouvoir malsain. Le cinéaste s'est inspiré de son enfance à Sawyerville et à Sherbrooke pour l'écriture du scénario et souhaitait camper son histoire dans un lieu grandiose, qui donne l'impression de ne pas du tout être au Québec.

Les deux jeunes acteurs principaux ont assisté à la présentation du film à Sundance, mais ils n'étaient pas présents pour la remise du prix. « C'était la première fois qu'ils voyaient le film et il y avait des étoiles dans leurs yeux. Ils étaient tellement excités et heureux. Ils ont amené beaucoup d'énergie. Je les ai appelés tout de suite quand on a gagné pour leur dire. »

Un agenda bien rempli

Le temps passé au festival a filé à toute allure. Parti avec l'idée de voir plusieurs films, le cinéaste a dû revoir son agenda. « J'ai tellement eu de rencontres avec les plus grands agents américains, avec les grandes boîtes de production américaines pour des films dans le futur. C'est sûr que ça avance une carrière. Ça me donne beaucoup de crédibilité. Ça me motive énormément. »

Parce qu'une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, Jérémy Comte a vu son film être également finaliste du Gala du court métrage québécois Prends ça court! qui aura lieu le 27 février à la Cinémathèque québécoise.

Jérémy Comte planche actuellement à son premier long-métrage. « Je suis en recherche et développement. Une histoire qui se déroule au Québec, mais aussi au Ghana. Je regarde pour voir si je pourrais avoir du financement aux États-Unis ou au Québec. J'en parle beaucoup ici, à des producteurs. Il y a plusieurs portes qui s'ouvrent pour ce projet. C'est super excitant! »

Le Festival de film Sundance, qui se déroule jusqu'au 28 janvier à Park City, en Utah, est considéré comme l'un des événements majeurs dans le monde du cinéma indépendant.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine