Retour

Un télésiège défectueux soulève des questions à Owl's Head

La direction de la station de Ski Owl's Head tente toujours de déterminer la cause d'un incident survenu en fin de semaine avec un de ses télésièges, lorsqu'une chaise double a glissé sur le câble pour aller percuter celle qui se trouvait derrière.

Le propriétaire de la station de Ski Owl's Head, Fred Korman, a néanmoins tenté d'être rassurant.

« La sécurité est une priorité et nous respectons les règles imposées par la Régie du bâtiment pour s'assurer que nos installations sont sécuritaires » a-t-il assuré lundi.

Samedi matin, l'incident impliquant quatre skieurs a forcé la fermeture du remonte-pente double que les adeptes connaissent comme étant le télésiège vert. C'est l'attache de la chaise qui s'est desserrée dans une pente abrupte de la remontée.

« Il y avait deux hommes en avant avec un bon gabarit qui ont redescendu vers la chaise arrière où se trouvaient un couple, un skieur et une planchiste. Les gens ont débarqué en haut en toute sécurité pour ensuite redescendre pour se faire vérifier et s'assurer que tout était correct », a expliqué le porte-parole d'Owl's Head, Luc St-Jacques.

Une personne a souffert d'ecchymoses sur les jambes, a spécifié M. St-Jacques.

Le dernier incident s'ajoute à d'autres problèmes techniques survenus la semaine dernière.

Depuis lundi dernier, le télésiège principal de la montagne est arrêté en raison d'une panne électrique. La station de ski devra attendre le feu vert de la Régie du bâtiment du Québec avant de remettre en opération le télésiège. La direction assure que toutes les vérifications seront faites pour déterminer la cause du problème et soutient que le télésiège acquis d'une station du Colorado en 1978 est encore en bon état.

« Toutes les chaises et toutes les remontées mécaniques sont vérifiées de façon régulière chaque année. Toutes celles qu'on va mettre en fonction, les opérateurs repassent chaque chaise et chaque câble passe les tests et les protocoles habituels », soutient Luc St-Jacques.

Rappelons que la station doit changer de mains dans quelques mois et que le nouveau propriétaire, l'hommes d'affaires Gilles Bélanger, a l'intention d'investir dans la modernisation du site.

Plus d'articles