Retour

Un transporteur de Coaticook fait sa part pour résoudre la mystère de la mort de Theresa Allore

Depuis ce lundi, des affiches concernant des meurtres non résolus ont été apposées sur six poids lourds du Québec. Un de ces camions circule avec une affiche de Theresa Allore, une étudiante du Collège Champlain, portée disparue en 1978.

« L'idée provient du fait que j'ai moi-même perdu ma mère en 1981. C'est un meurtre irrésolu. Je cherchais un moyen de rendre ma mère plus visible dans les médias. Je cherchais une façon de rejoindre un public qui n'avait pas internet et qui était beaucoup sur la route », explique le président de l'organisme Meurtres et disparitions irrésolus du Québec, Stéphane Luce.

Jusqu'à maintenant, six camions portent une affiche portant sur un meurtre ou une disparition non résolu. « On en a installé deux ce matin. Tout dépendamment des fonds de l'organisme va recevoir, on pourra aller de l'avant. Il y a beaucoup de demandes des familles. » Trois transporteurs ont répondu à l'invitation de M.Luce dont Transport Clément Lavoie de Coaticook.

Marc St-Laurent (disparu à Lebel-sur-Quevillon en 2012), Roxane Luce (assasinée à Longueuil en 1981, Suzanne Blanchard (assassinée à Montréal en 1982), Sylvain Bolduc (disparu àCadillac en 2011) et Tommy Clément-Pépin (disparu à Rouyn en 2006) sont les autres personnes figurant sur les affiches de l'organisme.

Une campagne de sociofinancement est d'ailleurs en cours sur le site GoFundMe.

Trente-six ans après le meurtre de sa mère, M. Luce a encore espoir de retrouver le coupable. « La personne qui a fait ça, si elle était âgée de 20 ou 30 ans, il lui reste encore du temps à faire en prison. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Qui est à blâmer pour cet accident?





Rabais de la semaine