Retour

Une année plus que remplie attend Pierre Hébert

La prochaine année sera fort occupée pour l'humoriste Pierre Hébert alors qu'il présentera son spectacle Le Goût du risque aux quatre coins de la province. Il montera d'ailleurs sur la scène du Vieux Clocher de Magog ce samedi.

La campagne mystère que l'humoriste avait lancée en mars dernier a eu un succès incroyable. Pendant 48 heures, les gens étaient invités à acheter un billet à prix réduit pour un humoriste dont ils ignoraient le nom. « On a été les premiers surpris. On s'attendait à ce que ça fonctionne, qu'on en parle un peu, mais jamais à ce qu'on vende plus de 20 000 billets en 48 h. On voulait trouver une façon originale de faire parler du spectacle sans dépenser une fortune en publicité. [...] On est vraiment contents. Ce qui me rend d'autant plus fier, c'est que la vente de billets a continué après que les gens aient appris que c'était moi l'humoriste mystère. Ça me fait vraiment plaisir! », raconte l'humoriste sherbrookois.

C'est d'ailleurs à Sherbrooke où la réaction a été l'une des meilleures pour Le goût du risque. « C'est où la salle s'est remplie le plus rapidement! C'est particulier de faire des spectacles dans sa région, mais quand, en plus, les salles sont pleines, ça fait vraiment chaud au coeur. Je l'apprécie! »

Son calendrier de spectacles est fort chargé. Même que des supplémentaires du spectacle ont été annoncées, et ce, jusqu'en mars 2018 et de nombreuses représentations affichent complet.

Pierre Hébert a déjà 50 spectacles de rodage de fait. « J'appelle ça Le goût du risque parce que je crois que, foncièrement, on est tous responsables de son propre bonheur. Ce n'est pas vrai que le bonheur va venir, frapper à la porte du jour au lendemain. De plus en plus, on est une société qui se déresponsabilise un peu. On attend après les autres pour avoir une job qu'on aime, pour avoir l'amour. J'avais le goût du contraire. J'avais le goût de dire que si tu veux quelque chose dans la vie, tu dois foncer et aller le chercher. C'est un peu ça, de sortir de sa zone de confort, de se mouiller, de prendre des risques, de prendre ta vie en main plutôt que de la regarder passer. »

Les complexes de Pierre Hébert, sa peur de la mort, ses voyages, les anecdotes de sa vie où il est sorti de sa zone de confort sont parmi les thèmes abordés par l'humoriste sherbrookois dans son spectacle. « Je me rends compte que ça va chercher beaucoup les gens personnellement. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine