Retour

Une attention spéciale portée aux allergies alimentaires au Centre 24-juin

La rentrée au Centre de formation professionnelle 24-juin de Sherbrooke a été marquée par une sensibilisation accrue aux allergies alimentaires à la suite de l'incident survenu au restaurant Tapageur. 

Depuis plusieurs années, l'école perfectionne ses stratégies afin d'éviter la contamination croisée en cuisine et d'améliorer la gestion des allergies. Toutefois, en raison des récents événements, la procédure sera une fois de plus peaufinée afin d'améliorer la formation aux étudiants. 

En réunion, l'idée d'acheter des assiettes colorées afin d'indiquer aux serveurs apprentis qu'un plat contient un allergène a été soulevée par les enseignants. Tout comme celle d'ajouter des indications en lien avec les allergies alimentaires sur les menus.

L'événement a aussi suscité plusieurs conversations dans les cours avec les futurs serveurs et cuisiniers.

« On a fait plus d'interventions avec les étudiants. Ça reste qu'on a un sentiment d'insécurité. En cuisine, on a toujours la vie des gens entre nos mains », explique Steve Beauchemin, enseignant et responsable du programme de cuisine au Centre 24-juin.

Depuis trois ans, un système de planches à découper colorées a fait son entrée dans les cuisines du centre de formation afin d'éviter la contamination croisée : une rouge pour la viande, une jaune pour la volaille, une bleue pour les poissons et une verte pour les fruits et légumes.

Cette méthode a depuis été adoptée dans plusieurs restaurants de la région.

En août dernier, un serveur a été arrêté par le Service de police de Sherbrooke parce qu'il était soupçonné d'avoir servi un tartare de saumon à un client qui était allergique. Le Directeur des poursuites criminelles et pénales a toutefois confirmé lundi qu'aucune accusation criminelle ne sera déposée contre lui. 

Plus d'articles

Commentaires