Retour

Une bonne nouvelle pour la famille du boulanger Nasser Koronfol

La semaine se termine mieux qu'elle a commencé pour Nasser Koronfol. Après son cri du cœur lancé lundi, le boulanger français a reçu quatre offres d'emplois intéressantes. Quant à sa femme, elle est déjà au boulot.

Christine Archambeault a été engagée par La Mie de la couronne. Elle s’occupera entre autres de tenir le kiosque de la boulangerie, au Marché de la gare.

« Déjà, le fait que j’aie un travail, ça nous permet de vivre au jour le jour », a-t-elle confié.

Nasser Koronfol est venu expressément de France pour occuper un emploi de boulanger-pâtissier au Délice des Nations. Mais le commerce de Sherbrooke a fait faillite un mois après son arrivée. Contrairement à sa conjointe, Christine, son permis de travail est fermé.

« J’ai rencontré Nasser aussitôt que je pouvais par l’intermédiaire du député. On s’est rencontré, on a commencé à examiner la situation, mais techniquement, ça bloquait quelque part », explique Jean-Claude Reinbold.

Le propriétaire de La Mie de la couronne a engagé sa conjointe, mais garde Nasser sur sa liste d’employés potentiels.

« Toutes les boulangeries sont à la recherche de boulangers. Il y a une pénurie depuis des années », souligne-t-il.

Encore quelques mois

En attendant que soit débloqué son permis de travail, Nasser Koronfol en est à étudier les quatre offres d'emploi qui lui ont été présentées.

« J'ai eu des offres honnêtes au niveau artisanal, au niveau semi-industriel, au niveau industriel et même haut de gamme luxueux », énumère-t-il.

Et parmi les autres projets qui sont dans les boîtes, celui de Christine de retrouver bientôt l’emploi qu’elle occupait en France dans une garderie.

« Suffit que je fasse une évaluation de mon diplôme, une visite médicale et je vais pouvoir avoir un nouveau permis avec, cette fois-ci, le droit de travailler auprès des enfants », espère-t-elle.

La modification du permis de travail de Nasser Koronfol prendra elle aussi quelques mois.

Avec les informations de Jean Arel

Plus d'articles

Commentaires