Retour

Une charte au secours de la rivière Saint-Germain dans le Centre-du-Québec

Les municipalités du grand Drummond unissent leurs forces pour sauver un des cours d'eau les plus pollués de la région. Avec des partenaires du milieu environnemental, les élus ont ratifié une charte de protection de la rivière Saint-Germain vendredi matin. L'objectif est de poser des gestes pour améliorer la santé du cours d'eau à long terme.

Selon le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, cette charte va bien au-delà des principes.

« La Ville y consacre des ressources humaines. Ce n’est pas toujours évalué, des ressources humaines, mais les gens de notre service de l’environnement et du dévelopepment durable y travaillent déjà, vont continuer à y travailler », soutient-il.

Il ajoute que l'aide de Drummondville représentera plusieurs centaines de milliers de dollars au cours des prochaines années. « Dans le dépôt du budget 2017, il y aura des sommes qui seront annoncées la semaine prochaine », précise-t-il.

Les 18 municipalités de la MRC Drummond participeront aussi activement à ses efforts de revitalisation, à la grande satisfaction de la directrice générale du Conseil régional en Environnement du Centre-du-Québec, Isabelle Bonsant.

« Nous sommes très, très, très heureux de ce qui se passe ce matin. Ça fait des années que tous les intervenants qui sont ici y réfléchissent », a-t-elle lancé.

Maintenant c’est fait. La charte est signée, tous les gens sont mobilisés. C’est une très, très grande joie.

Isabelle Bonsant

Communément appelée la « rivière noire », la rivière Saint-Germain, qui coule sur une cinquantaine de kilomètres entre Durham-sud et Drummondville, se déverse utlimement dans la rivière Saint-François et le lac Saint-Pierre.

Avec les informations de Jean-François Dumas

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine