Retour

Une deuxième vie pour les meubles de l'Hôtel Wellington

L'Hôtel Wellington a pris des allures de caverne d'Ali Baba pour les organismes de l'Estrie. Une soixantaine d'entre eux ont jusqu'à samedi pour venir chercher les trésors qu'ils ont réservés.

Un texte de Christine Bureau

« Je pense qu’on était les premiers à envoyer notre liste de matériel! On avait quatre, cinq pages disant : Je veux ça! Je veux ça! On voulait même récupérer jusqu’aux tuiles du plafond! » s’enthousiasme Louise Lévesque, présidente du C.A. chez Acti-Famille.

Parmi ce qui était disponible : chaises, tables, lampes, rideaux et vaisselle. Des objets du quotidien qui allégeront la liste de dépenses des organismes de la région.

« Il y a du matériel encore en bon état. Ce n’est pas du dernier cri, […] mais pour la Ville, c’était important de redonner tout ça, de le partager avec la communauté et ç’a été une belle façon de le faire », souligne celui qui a coordonné la distribution, Claude Belleau, également directeur général chez Estrie Aide.

Et après le passage des organismes, à qui iront les derniers vestiges de l’Hôtel Wellington? La décision sera prise plus tard, selon ce qui n’a pas trouvé preneur. La date de démolition de l'Hôtel n'a pas encore été arrêtée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine