Retour

Une Estrienne lance une gamme de soins pour bébé

Une jeune femme de Stanstead, Marie Custeau, concrétise sa passion pour les petits pots de crème en lançant des produits naturels pour bébé, Énamour. Une idée qui a germé dans la tête de cette mère de famille, tard un soir, dans la salle de bain. 

Un texte de Geneviève Proulx

« Il était peut-être 23 h, un mardi soir, avec mon conjoint. Je regardais le flacon de savon à mains pour enfants sur lequel il y avait des dessins très enfantins. Je me demandais si c'était nécessaire qu'il y ait toujours un dessin d'un bébé animal pour me signifier que c'est un truc pour enfant. Je n'étais pas certaine. J'avais envie d'avoir des flacons jolis, avec une esthétique agréable à l'oeil. C'est un peu venu de ça », raconte l'entrepreneure. 

C'était aussi primordial pour Marie Custeau que les produits utilisés par ses enfants soient les plus naturels possible. Ainsi, on retrouve dans ses produits des huiles d'amande et de coco, d'olive, du thé vert, de la lavande, du beurre de karité, entre autres.  « Ce qui est le plus important c'était que ce qu'il y a dans ces petits pots soit bon pour les petites peaux. Il y a un petit côté grano en moi qui cherche toujours à ne pas trop appliquer de polluants. Je sais que ce ne sont pas tous les jeunes parents qui ont le temps d'élaborer des recettes granos. Il y en a plein sur internet. Ce qu'on offre, c'est tout fait. »

Ses produits n'ont pas été testés sur les animaux, mais plutôt sur ses enfants et sur ceux de ses amis. « On a rigolé avec mon conjoint quand nous étions en période de test. Nous voulions être sûrs que la pommade pour les fesses fonctionne alors nous faisions des blagues en disant qu'on ne laverait pas les enfants pendant quelques jours pour qu'ils aient des petites irritations! » raconte Marie Custeau en riant. 

Avec cette nouvelle gamme de produits, la mère de deux garçons souhaite démocratiser l'accès pour les jeunes familles à des produits naturels tout en ayant une impression de luxe et ce, à prix abordable. 

Les défis des mamans entrepreneures

Le nombre de femmes qui lancent leur entreprise à la suite de la naissance de leurs enfants s'est multiplié au cours des dernières années. Comme pour plusieurs, c'était une volonté d'être plus maître de son temps qui l'a poussée à se lancer en affaires. « C'est sûr qu'après la maternité, on a envie de plus de flexibilité si l'enfant est malade, s'il faut aller chercher l'enfant à l'école pour des raisons X ou Y. Sans avoir l'air prétentieux, je me sens bien inconfortable avec l'expression mumtrepreneur ou mamantrepreneure. C'est comme de dire que tu es une maman, c'est une petite compagnie de maman qui est là pour pallier à ta vie de maman, comme si tu ne peux pas t'épanouir comme mère, comme entrepreneure, comme femme d'affaires après avoir eu tes enfants. Je pense que oui. C'est un choix de flexibilité, mais c'est plus que ça. J'ai envie de bâtir quelque chose. J'ai pensé à cette compagnie parce que je suis une maman qui cherchait à avoir ces produits-là », nuance-t-elle.

Plus d'articles

Commentaires