Retour

Une Expo-sciences internationale enrichissante pour deux Sherbrookois

Les Sherbrookois Élizabeth Leblanc et William Salvail sont de retour au pays après leur participation à l'Expo-sciences internationale qui se déroulait à Bruxelles en Belgique la semaine dernière.

Un texte de Geneviève Proulx

Les deux finissants de l'école Mitchell-Montcalm de Sherbrooke y ont présenté leur projet sur les impacts de l'utilisation des produits chimiques chez les prospecteurs d'or dans les pays en voie de développement. « Ils utilisent des produits vraiment dangereux comme le mercure et le cyanure pour ramasser les morceaux d'or dans les gisements. Ils n'ont pas les moyens pour acheter des machines plus efficaces et ils n'ont pas les connaissances pour les utiliser. On propose une alternative à leurs produits. C'est une machine qu'ils utilisent déjà, mais améliorée de sorte qu'ils n'ont plus besoin d'utiliser le mercure et le cyanure », explique William Salvail. 

L'apprenti scientifique ressort motivé par l'expérience. « C'était vraiment génial. Il y avait 60 pays. Là-bas, il n'y avait pas de jugement. On pouvait parler aux autres participants. C'était beaucoup moins stressant que la pancanadienne ou la québécoise », dit-il. 

Jamais le duo ne pensait se rendre si loin en lançant leur projet l'an dernier. « Nous avions fait un projet qui nous touchait, mais nous ne pensions pas qu'il irait loin parce que ça ne touchait pas la médecine. Habituellement, ce sont ces projets qui se rendent loin. Le nôtre touchait l'environnement. On espérait se rendre à la finale québécoise, mais nous pensions que ça s'arrêterait là. »

William Salvail et Élizabeth Leblanc amorceront tous les deux des études en sciences nature au Collège Champlain de Sherbrooke. Ils souhaitent faire de la recherche dans le domaine médical ou biologique plus tard. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine