Retour

Une fillette autiste expulsée de son programme estival après deux retards

Des parents de North Hatley et leur fillette autiste ont appris à leur dépens que le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement (CRDITED) de l'Estrie ne badine pas avec les retards.

Deux retards ont amené le CRDITED à expulser Romy, cinq ans, de son programme estival, quatre jours avant la fin de ce dernier. Les parents indiquent que les deux retards en question étaient de deux et cinq minutes.

« J'ai été en retard exactement de deux minutes. Je trouve ça très strict, très à la lettre. Ce n'est pas humain », déplore le père de Romy, Tyler Rochford.

« C'est totalement illogique, ajoute Nancy Teasdale. Ma fille n'a aucune responsabilité dans ces deux retards-là. Ma fille a des besoins qui ont besoin d'être remplis. C'est le rôle du CRDITED. Le rôle est de satisfaire les besoins de l'enfant avant toute autre chose. Je considère qu'eux, [ils] devraient avoir un code de vie à respecter, c'est-à-dire de mettre l'enfant en premier lieu. De ne pas les punir de façon aussi déraisonnable. »

La décision a été prise par la directrice du centre, Nancy Guillette, qui a choisi d'appliquer le règlement à la lettre. Les parents de Romy souhaitent dénoncer ce qui leur apparait comme une injustice, eux qui ont également une autre enfant autiste.

« Un programme qui essaye de rendre les enfants autistes moins rigides se devrait d'être moins rigide », lance Mme Teasdale.

Quatre jours avant la fin du programme d'intégration scolaire, la petite Romy a quitté ses amis sans savoir pourquoi, ce qui inquiète ses parents.

« J'aurais été plus rassuré qu'elle était prête à rentrer à l'école si elle avait eu ces quatre dernières journées-là », soutient M. Rochford.

Une première en quatre ans

En fin d'après-midi jeudi, le CIUSSS de l'Estrie-CHUS a réagi en indiquant qu'il s'agissait de la première fois en quatre qu'une telle mesure était prise. Une rencontre sera tenue lundi ou mardi avec l'ensemble des parents d'enfants autistes du programme afin de réintégrer la jeune Romy, « à condition que les parents s'engagent à être plus ponctuels », a-t-on précisé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine