Retour

Une journée à oublier pour les cyclistes canadiens 

Bien positionnées vers le milieu de la course sur route (catégorie C4-5), les Québécoises Marie-Claude Molnar et Nicole Clermont se sont effondrées en fin de parcours. La première a terminé au 16e rang, tandis que la seconde a abandonné. 

Molnar a franchi les 30 premiers kilomètres en 57 min 35 s. Elle se trouvait alors au 2e rang derrière la Chinoise Jianping Ruan. La cycliste de Greenfield Park a toutefois pris 1 h 40 min 14 s pour terminer les 42 derniers kilomètres, pour un temps total de 2:37:49. 

« Je me suis retrouvée en avant, alors j'ai regardé derrière et il n'y avait plus de peloton! Je me suis dit tant qu'à être là, j'allais expérimenter. La Chinoise est arrivée et elle avait un bon rythme. Nous avons travaillé ensemble », a raconté la Québécoise.

Sa partenaire d'échappée et elle ont eu jusqu'à plus de 1:10 d'avance sur le peloton.

« Je suis vraiment contente de ça. Rendue dans la montagne, j'avais brûlé pas mal de cartouches, alors je m'attendais à me faire rattraper, a poursuivi Molnar qui a vu le peloton reprendre le terrain perdu. J'ai fait ce que j'ai pu, mais il ne me restait plus rien. J'ai fini sur le courage. »

Cinquième à la poursuite sur piste et au contre-la-montre sur route plus tôt dans les Jeux, Marie-Claude Molnar repartira de Rio sans médaille. « Oui, j'aurais aimé monter sur le podium, mais même si je repars sans pièce de métal entre les mains, je suis fière de ce que j'ai accompli. C'est une expérience inoubliable », a-t-elle conclu.

Une chute pour Nicole Clermont

Au sommet de la plus grosse montée, Clermont se trouvait au 3e rang. Dans la descente, elle a pris des risques, ce qui a résulté en une chute. Légèrement blessée au poignet, la directrice d'école n'a pu finir l'épreuve.

« J'ai osé. Ça pouvait payer comme ça ne pouvait pas payer. J'ai tendance à rouler conservatrice et à m'en garder pour la fin. Cette fois j'ai joué le tout pour le tout, car de toute façon, tout le monde souffrait dans la montagne. »

Bien qu'elle ait voulu une tout autre issue pour sa dernière course des Jeux de Rio, Nicole Clermont a apprécié l'expérience que lui a procurée sa première aventure paralympique.

« Je ne peux pas m'en vouloir, je garde la tête haute », a conclu Clermont tout en songeant aux élèves de son école et à sa maman.

Clermont en était à sa troisième épreuve de ces Jeux paralmypiques et Molnar, à sa quatrième.

La Britannique Sarah Storey (2:15:42) a été la plus rapide dans la deuxième partie de la course. Elle a remonté de la 13e à la 1re place et a récolté sa troisième médaille d'or à Rio. La Polonaire Anna Harkowska (+3:29) et une autre Britannique, Crystal Lane (+6:16), complètent le podium.

L'Ontarienne Robbi Weldon a pris le 5e rang de la course sur route B avec un chrono 2:01:16. L'autre Canadienne en lice, Shawna Ryan, s'est classée 12e.

Chez les hommes, le sort s'est aussi acharné sur Daniel Chalifour. Le Québécois faisait partie du peloton à 1:12 de la tête, mais une chute à mi-parcours l'a contraint à l'abandon.

« Ça allait assez bien, nous étions sur le bon braquet et nous étions en voie de rattraper le groupe quand c'est arrivé. Nous sommes pas mal amochés », a raconté Jean-Michel Lachance.

« Ç'a cogné dur. J'aurais préféré finir sur deux roues peu importe la position », a renchéri Chalifour.

Les Néerlandais Vincent ter Schure et Timo Fransen ont été les premiers à rallier la ligne d'arrivée devant les Espagnols Ignacio Avila Rodriguez et Joan Font Bertoli. Les Britanniques Steve Bate et Adam Duggleby sont arrivés 30 secondes plus tard pour décrocher le bronze.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine