Retour

Une marche à la mémoire des travailleurs blessés ou morts en Estrie

L'an dernier, neuf travailleurs ont perdu la vie en Estrie, soit un lors d'un accident du travail et huit des suites d'une maladie professionnelle, et 3771 ont été blessés en travaillant. Leur mémoire a été honorée vendredi après-midi par une marche qui a rassemblé une vingtaine de personnes à Sherbrooke.

« Il faut mettre de la pression sur le gouvernement afin que les normes changent, qu'il y ait plus d'inspection dans les milieux de travail », souligne d'emblée Alexandre Lavallée, coordonnateur de la Table ronde des OVEP (organismes volontaires d'éducation populaire) de l'Estrie.

Il dénonce également la complexité de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail en cas d'accident.

La syndicaliste Carole Bricaud, affiliée à la CSD, a elle aussi tenu à prendre part à cette marche. « La sécurité, c'est hyper important. Il faut que les employés offrent de la formation, de la prévention pour la sécurité de leurs employés. Si les employés travaillent dans un cadre adéquat, on va éviter des décès », avance-t-elle.

Au Québec, le bilan est de 80 travailleurs décédés d'un accident du travail et 137 travailleurs décédés des suites d'une maladie professionnelle.

Plus d'articles

Commentaires