Retour

Une pétition pour un accès collectif à la carte loisirs de Drummondville

Le principe d'utilisateur-payeur qui prévaut depuis janvier en matière de loisirs à Saint-Cyrille-de-Wendover suscite la grogne des citoyens. Une pétition a d'ailleurs été lancée afin que le conseil municipal revienne sur sa décision, et que la Municipalité absorbe le coût de la carte Accès-Loisirs pour tous. 

Les familles de Saint-Cyrille-de-Wendover et Notre-Dame-du-Bon-Conseil sont les seules dans la région de Drummondville à devoir débourser un frais supplémentaire pour avoir accès aux infrastructures de la Ville. Elles doivent d'abord se procurer la carte Accès-Loisirs, au coût de 150 $ par famille, et payer des frais additionnels pour chaque activité. 

Pour la résidente de Saint-Cyrille, Marie-Noël Carpentier, la pratique est « abusive ». Ces frais devraient plutôt être absorbés par l'ensemble de la population, comme c'est le cas pour les 13 municipalités qui ont conclu par une entente avec la Ville de Drummondville. Saint-Cyrille-de-Wendover avait d'ailleurs une entente semblable jusqu'à l'an dernier. 

Saint-Cyrille persiste et signe 

Une pétition ayant recueilli près 170 signatures demande à la Municipalité de revenir sur sa décision, une option que refuse toutefois d'envisager le maire de Saint-Cyrille-de-Wendover, Daniel Lafond. Selon lui, la Municipalité maintiendra sa décision, malgré l'opposition des citoyens.

Ce n'est pas le cas à Saint-Germain-de-Grantham, où les élus ont abandonné le concept de l'utilisateur-payeur devant le mécontentement populaire. Le maire Mario Van Doorn rappelle toutefois qu'il y a un prix à payer, et que la Municipalité doit maintenant trouver une façon d'assumer le coût de la contribution annuelle, qui s'élève à 150 000 dollars.

Marie-Noël Carpentier, elle, est convaincue qu'il s'agit de la bonne marche à suivre. « J'aimerais qu'ils se rétractent et qu'ils enlèvent ce montant-là. Ça pourrait permettre à beaucoup de familles d'en bénéficier, ou de permettre à leurs enfants d'aller à des cours », soutient-elle.

Plus d'articles

Commentaires