Retour

Une Sherbrookoise se fait refuser l'accès à deux restaurants en raison d'allergies

Une Sherbrookoise affirme que, depuis l'arrestation d'un serveur qui aurait servi le mauvais plat à un client allergique, deux restaurateurs ont refusé de servir sa fille allergique aux noix et aux arachides.

« Quand l'histoire du client allergique est sortie dans les médias, j'étais en vacances à l'extérieur. À mon retour, on est sorti dans un restaurant où nous allions souvent et où tout avait toujours bien été. Cette fois-là, c'était très compliqué et tout ce qu'ils lui ont servi, ce sont des fruits et des saucisses. Ils disaient qu'il n'y avait rien d'autre dans le restaurant qu'elle pouvait manger », déplore Jaime Damak, qui tient un blogue.

Les restaurants visés sont de Sherbrooke et de Montréal. 

D'ailleurs, dans son blogue intitulé Je suis une maman, Mme Damak a écrit sur le sujet en début de semaine. « Durant toutes ces années, nous avons rarement eu de problèmes dans les restaurants. Je peux compter sur les doigts d'une main les fois où nous avons dû quitter l'endroit et en trouver un autre. Les gens sont toujours très gentils et accueillants malgré notre situation. »

Pourtant, depuis un mois, les choses ont changé, selon elle.

Crainte des restaurateurs

Sur sa page Facebook, des restaurateurs ont réagi à la publication de son texte. Plusieurs soutiennent vivre une grande pression lorsque vient le temps de servir des gens allergiques. « Ça m'inquiète au gros max d'être responsable de la vie de quelqu'un! Oui, on respecte l'aspect sanitaire, mais c'est toute une pression sur le personnel humain en arrière qui est difficile... », raconte l'une d'elles.

Changement drastique

Jaime Damak précise cependant ne pas vouloir partir en guerre contre tous les restaurateurs.

« On est conscient qu'on ne peut pas aller dans tous les restaurants. Par exemple, certains offrent une cuisine à base d'huile d'arachide. On n'y va pas. Mais là, on parle de restaurants que nous connaissions, que nous avions déjà fréquentés, où nous avions déjà bien été accueillis. J'ai trouvé que cette histoire a amené un grand changement, un changement drastique. »

Maintenant que le serveur est blanchi de toutes accusations criminelles, Jaime Damak souhaite que l'accès aux restaurants pour les personnes allergiques redevienne comme avant.

« J'espère que la pression va maintenant relâcher. J'ai l'impression que c'est allé un peu trop loin cette histoire. Les personnes allergiques et les restaurateurs doivent tirer une leçon de ça. Les personnes allergiques doivent être prêtes à toute éventualité, et ce, en tout temps, en vacances, au restaurant. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine