Retour

Une soixantaine de participants à Hack Sherbrooke

Des passionnés de technologies de l'information ont passé la nuit de samedi à dimanche à travailler devant leur ordinateur, lors de l'événement « Hack Sherbrooke », afin de mettre au point une application mobile.

La compétition se déroule au Cégep de Sherbrooke. Les quelque 60 participants, arrivés sur place vendredi, avaient jusqu'à midi, dimanche, pour créer une application utile pour le citoyen à partir de données ouvertes.

Les données ouvertes regroupent plusieurs types d'informations. On peut par exemple y retrouver les données budgétaires ou encore de l'information sur les parcs et les services. « Ce sont donc des données libérées par les Villes. Ces dernières décident de structurer l'information et de la libérer pour que les applications puissent se connecter à ces bases de données pour exploiter l'information », explique l'administrateur pour SociéTIC et membre du comité organisateur de Hack Sherbrooke, Martin Gagné.

Applications

Les applications créées à partir de ces données peuvent donc être très variées. « On pourrait avoir une application qui vous dit, quand vous êtes à un arrêt d'autobus, dans 5 minutes l'autobus numéro 31 va passer. Aussi, si vous marchez au centre-ville de Sherbrooke, par exemple, une application pourrait donner de l'information sur les restaurants, les heures d'ouverture et les menus », ajoute Martin Gagné.

Les gagnants seront connus dimanche en fin de journée. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine