Retour

Vague d'infractions dans les parcs de Sherbrooke : le SPS serre la vis

Après plus de mille interventions en l'espace de deux mois dans les parcs publics, le Service de police de Sherbrooke (SPS) décide de mettre son pied à terre. Les policiers seront désormais plus fermes envers les utilisateurs et appliqueront la réglementation municipale à la lettre.

La consommation d’alcool, les chiens sans laisse et la fréquentation des parcs en dehors des heures d'ouverture comptent parmi les infractions les plus fréquemment rapportées, selon Philippe Dubois, relationniste au SPS.

Jeudi, il était au d’ailleurs au parc Jacques-Cartier avec d’autres membres du corps de police pour sensibiliser de nouveau les passants aux différents règlements municipaux.

« Quand on a moins de 18 ans, il faut porter le casque en patins à roues alignées ou en vélo. Quand on a un vélo électrique, c’est valable pour tout le monde, rappelle-t-il. Une infraction peut varier de 25 à 100 $. »

Une partie des contrevenants, explique-t-il, ne connait tout simplement pas la réglementation en vigueur. Toutefois, il y a de véritables récalcitrants et après cette vague d'infractions du début de l'été, le SPS passe en deuxième vitesse et sera plus sévère envers ceux qui ne se conforment pas à la loi. Philippe Dubois souligne d'ailleurs qu’en plus des agents en voiture, il y a toujours une patrouille à vélo qui sillonne les sentiers et les pistes cyclables, pour s’assurer du respect des règles.

Toutefois, il n’y aura pas que de la répression autour du lac, mais également un peu plus de souplesse pour certaines formes de transport.

« Les long board [planche à roulettes] seront permis, également les trottinettes électriques pour la promenade du lac. Mais pas sur la rue, ça, c’est la SAAQ qui gère cela. »

Plus d'articles

Commentaires