Une vingtaine de personnes âgées de la Résidence Murray, à Sherbrooke, participent au projet Terra Incognita, qui cherche à faire plonger les aînés dans l'art. Au programme, rencontres avec des chanteurs établis, des photographes et des slameurs, entre autres.

Un texte de Geneviève Proulx

Parmi ces activités il y avait la collaboration, avec l'auteur-compositeur-interprète Olivier Brousseau et le slameur David Goudreault, à l'écriture de la chanson officielle de la Résidence Murray : « La Chanson de la Résidence ». « J'ai essayé de composer ça en me disant qu'il faudrait que les résidents puissent chanter les refrains avec moi, les sections plus simples. Faire quelque chose de rassembleur, de festif », explique Olivier Brousseau.

Un réalisateur de Montréal, Martin Blais, a même convaincu des résidents de l'endroit de participer à un projet de vidéoclip. C'est ainsi que Fleurette Quiry, 84 ans, s'est retrouvée couchée dans un bain ensevelie de biscuits chinois. « C'est le plaisir! Il faut embarquer parce que si les gens n'embarquent pas, il n'y a pas de plaisir à avoir! » croit la nouvelle vedette.

L'idée de Terra Incognita vient de la technicienne en loisirs de la Résidence Murray, Marianne Roy. « J'ai réfléchi à la façon d'amener ça. Oui, je peux commencer par donner des petits ateliers de peinture, mais j'aimerais ça avoir de vraies rencontres avec des artistes bien établis dans la région. Les artistes sont venus donner des ateliers, parler de leur démarche », explique-t-elle.

Les résidents sont visiblement enchantés par les expériences qu'ils vivent. « Je n'ai jamais chanté en public. Je n'ai jamais lu en public. Je n'ai jamais rien fait parce que je pensais que ça ne m'appartenait pas. Je suis une personne qui aime rire et qui aurait aimé faire ça, mais j'étais trop gênée. L'âge fait mûrir et fait que le fruit est meilleur », philosophe Francine Noel, 67 ans.

Leur grand moment, ils le vivront le 7 octobre prochain alors que la population est conviée au vernissage de leurs réalisations chez eux, à la Résidence Murray.

Plus d'articles

Commentaires