Retour

Vente de Rona à Lowe's : surprise pour les actionnaires estriens

La nouvelle de la vente de Rona à Lowe's a été accueillie avec surprise par les actionnaires de l'entreprise en Estrie. Plusieurs d'entre eux l'ont même appris de la bouche des journalistes. C'est le cas de Renelle Anctil, l'ancienne propriétaire franchisée du Rona L'entrepôt, situé sur les terrains du Carrefour de l'Estrie. 

Mme Anctil sentait du mouvement au cours des derniers mois. D'ailleurs, en octobre dernier, elle a dû vendre son commerce. « Les 12 Rona L'entrepôt, les grandes surfaces franchisées qui restaient, ont toutes été rachetées par le siège social. Nous étions dans l'incompréhension de la transaction, mais avec ce qu'on entend ce matin, on peut comprendre qu'il y avait quelque chose qui était déjà en discussion entre Lowe's et Rona. Il y a toujours eu des rumeurs, mais que ça arrive maintenant, nous sommes étonnés », dit-elle. 

Lowe's et RONA ont annoncé mercredi avoir conclu une entente définitive selon laquelle Lowe's propose de faire l'acquisition de toutes les actions ordinaires émises et en circulation de RONA. La compagnie américaine offre 24 $ par action de Rona, en espèces, ou 20 % pour les actions privilégiées.

Selon Mme Anctil, les dirigeants de Lowe's auront à apprendre du modèle de Rona. « Je crois que le modèle d'affaires de Rona est une opportunité très intéressante pour Lowe's. Ils vont devoir apprendre. Eux, c'est la formule corporative, comme Home Depot. C'est un modus operandi qu'ils ne connaissent pas du tout. Ils ont beaucoup de chemin à faire pour apprendre à respecter les marchands locaux. »

Dans le communiqué, les deux entreprises soutiennent qu'ensemble elles vont créer la plus importante chaîne de rénovation résidentielle au détail au Canada avec des revenus d'activités canadiennes estimés à environ 5,6 milliards de dollars canadiens en 2015.

Lowe's s'est engagé à l'endroit de RONA à maintenir ses enseignes multiples, à garder la « vaste majorité » des employés du quincaillier québécois et à « poursuivre la mise en œuvre de la stratégie d'approvisionnement local et éthique de RONA »

Les employés de Sherbrooke ont été rencontrés en matinée par la direction du Rona. Ceux rencontrés par ICI Estrie ont indiqué ne pas être inquiets quant à leur avenir au sein de l'entreprise. 

Plus d'articles

Commentaires