Retour

Vers des périodes de questions plus efficaces au conseil de municipal de Sherbrooke

Pour éviter des périodes de questions du public qui s'éternisent lors des séances du conseil municipal à Sherbrooke, la Ville change les règles pour les citoyens qui veulent prendre la parole.

Un texte de Brigitte Marcoux

Ces changements visent à rendre les interventions plus efficaces selon le président du comité exécutif Serge Paquin. Dans les faits, cette période réservée devrait durer 30 minutes.

Une de nos dernières périodes de questions a duré près de 2 heures. Sans brimer le droit d'expression de personne on va rendre disponible dans la salle, un bordereau sur lequel la personne devra inscrire son nom, son arrondissement et ses questions, a expliqué M. Paquin lors de la séance lundi soir.

Le nombre de questions par personne sera limité à 3 et les bordereaux permettront de déterminer l'ordre d'intervention des personnes.

On va commencer par les gens qui ne sont pas ici toutes les semaines, les gens qui se déplacent pour interpeller les personnes du conseil municipal. Par la suite, on entendra les gens qui nous fréquente plus assidument. « On pense que ça va réduire un peu le temps qui est alloué à cette période », a rajouté M. Paquin.

La décision a suscité quelques réactions, dont celle d'un habitué des séances à l'hôtel de ville, Denis Pellerin.

Monsieur Pellerin a  félicité cette initiative et demandé aux élus d'afficher les nouvelles règles à l'entrée de la salle ainsi que sur le site internet de la ville pour éviter que des citoyens peu habitués au fonctionnement  de la période de questions ratent leur occasion de s'exprimer.

Plus d'articles

Commentaires