Retour

Vers une nouvelle vague de fusions municipales?

Le ministre des Affaires municipales et de l'occupation du territoire, Pierre Moreau confirme que son gouvernement va favoriser les fusions municipales. Québec entend supprimer les derniers obstacles administratifs qui empêchaient certaines municipalités de se regrouper.

Un texte de Michel-Félix Tremblay

Il y a trop de municipalités, selon le ministre

A l'occasion d'un discours devant les maires de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) réunis à Québec, le ministre Moreau a rappelé que les moyens financiers des municipalités sont limités et qu'une fusion constituerait peut-être une solution.

Actuellement, une fusion peut représenter une diminution des crédits gouvernementaux. Des maires hésiteraient donc, affirme le ministre, à entamer le processus de fusion. puisqu'au final, leur municipalité risquerait d'être pénalisée financièrement .

« Par exemple pour fournir le service de police si certaines municipalités fusionnent, ils n'auraient pas accès à tel crédit, alors on va les aider », précise le ministre.

Pas de fusions forcées

Le président de la FQM, Richard Lehoux accueille favorablement la main tendue du ministre Moreau. Toutefois, selon lui, le ministre fait fausse route quand il affirme qu'il y a trop de municipalités au Québec.

En réponse, le ministre a été clair, pas question de forcer des municipalités à fusionner. « J'ai joué dans ce film-là et c'est terminé », dit le ministre.

Par contre, les compressions survenues dans le monde municipal forceront indirectement les regroupements pour des raisons économiques, commentent certains maires

Plus d'articles

Commentaires