Retour

Viaduc fermé à Magog : des commerçants envisagent une poursuite

Une vingtaine de commerçants de Magog et du Canton d'Orford envisagent de poursuivre l'entreprise de remorquage responsable de la fermeture du viaduc de la route 141, heurté par un camion-remorque transportant une rétrocaveuse à la fin août.

Les commerçants soutiennent devoir composer avec une baisse d'achalandage importante qui ira jusqu'à mettre en danger l'avenir de leur entreprise si les réparations du viaduc doivent tarder. Au restaurant St-Hubert, une dizaine d'employés ont déjà été remerciés, faute d'avoir des clients à servir. Des gestionnaires ont été relocalisés et d'autres pertes d'emplois pourraient survenir.

« Dès la première semaine, on a vécu une baisse marquée de 30 %, mais on a eu la chance d'avoir la Fête des vendanges la semaine passée et cette semaine. Après, on envisage une baisse de 50 % de nos ventes d'ici trois semaines », déplore la copropriétaire du St-Hubert de Magog, Caroline Proulx.

« La semaine, on n'a plus de travailleurs, parce que les gens ne peuvent pas partir de Magog et faire 16 kilomètres lorsqu'ils ont juste une heure pour manger », mentionne-t-elle.

La mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, dit avoir déjà fait une demande auprès du ministère des Transports pour qu'une voie soit rouverte à la circulation afin de soutenir les commerçants.

« C'est ce qu'on a demandé. Maintenant, on attend les expertises sur la structure, le béton, le métal et autres », indique Mme Hamm. « Si, au moins, on pouvait rapidement faire en sorte que ce soit sécuritaire pour qu'on puisse laisser une voie, ça aiderait beaucoup, parce qu'il y a des commerces qui souffrent terriblement de l'autre côté du viaduc », ajoute-t-elle.

Du côté du ministère des Transports, on affirme qu'il faudra encore quelques semaines avant de connaître l'avenir du viaduc.

Plus d'articles

Commentaires