Retour

Viaduc fermé à Magog : la SQ enquête, les commerçants s'inquiètent

La Sûreté du Québec (SQ) enquête sur le conducteur impliqué dans l'accident qui a causé la fermeture du viaduc de la route 118. Vendredi, un camion-remorque transportant une rétrocaveuse a sérieusement endommagé sa structure. Depuis, le viaduc est fermé pour une période indéterminée.

Le conducteur de la remorque a déjà été rencontré une fois par les policiers de la SQ peu de temps après l'incident alors qu'il n'était plus sur les lieux. Il pourrait être rencontré de nouveau dès lundi.

Les policiers évaluent si des infractions pénales ont été commises, à savoir si l'équipement lourd était transporté de manière adéquate.

« Si [les enquêteurs] établissent qu'il y a eu commission d'infraction, ils vont rencontrer officiellement le conducteur qui, lui, pourra nous donner sa version officielle des faits », explique la porte-parole de la Sûreté du Québec, Audrey-Anne Bilodeau.

Réajustements et inquiétudes

Le chef du service incendie de Magog, Serge Collins, a pu constater de ses yeux les dégâts. Il soutient que les dommages à la structure du viaduc sont sérieux. Il ajoute que des ajustements ont été faits dans le plan d'intervention des pompiers.

« Nous, les incendies, on va s'organiser avec Orford. Toutes les fois que ça va sonner dans le secteur sud ici, on va appeler Orford aussi », souligne-t-il.

De son côté, le propriétaire des chocolats Vanden Eynden, Alain Vanden Eynden, se dit inquiet pour la suite des choses.

« Il y a des événements qui s'en viennent comme les Vendanges et la Flambée des couleurs », rappelle-t-il.

Il n'est pas le seul à s'inquiéter. Le maire d'Orford, Jean-Pierre Adam, affirme avoir reçu plusieurs appels de commerçants au sujet de la nouvelle entrave routière. Difficile cependant de les rassurer puisque le ministère des Transports du Québec reste avare de détails, même avec les élus.

Les ingénieurs du MTQ seront de retour lundi pour poursuivre leur évaluation de la structure. En attendant, les bretelles d'accès et de sortie à l'autoroute restent accessibles.

Plus d'articles

Commentaires