Le Phoenix de Sherbrooke s'est défendu bec et ongles contre les Huskies de Rouyn-Noranda. L'équipe de hockey a remporté la sixième partie de la série 4-3 en prolongation, dimanche au Palais des sports de Sherbrooke.

La série est maintenant à égalité 3-3. Tout se jouera le 3 avril prochain à Rouyn-Noranda pour la septième et dernière partie. L’équipe gagnante passera en deuxième ronde des séries éliminatoires de la Ligue de hockey junior majeure du Québec.

Encouragé par les acclamations de presque 3000 spectateurs, Mathieu Olivier de l’équipe sherbrookoise a ouvert la marque après 6 minutes de jeu. Son coéquipier Nicolas Poulin a ensuite creusé l’avance quatre minutes plus tard.

Les Huskies n’avaient pas dit leur dernier mot, Rafaël Harvey-Pinard a marqué le premier but des siens à presque deux minutes de la fin de la première période.

Yaroslav Alexeyev du Phoenix a monté la marque 3 à 1 durant la deuxième période, mais les Huskies se sont rattrapés grâce au deuxième but de Rafaël Harvey-Pinard, compté à la moitié de la période.

La meute a joué le tout pour le tout lors de la troisième période. À seulement 18 secondes de la fin, Rafaël Harvey Pinard a fait un tour du chapeau et a créé l’égalité 3 à 3.

Trois minutes après le début de la période de prolongation, Marek Zachar du Phoenix a mené son équipe à la victoire en comptant le but victorieux. Il s’est mérité la première étoile du match. Rafaël Harvey-Pinard des Huskies est reparti avec la deuxième étoile et Yaroslav Alexeyev a remporté la troisième étoile.

La partie s’est terminée dans la controverse alors qu’un arbitre a laissé passer un geste de Luke Green du Phoenix contre Rafaël Harvey-Pinard. « Un match c’est 65 minutes, ça peut arriver des fois que les arbitres échappent un appel », nuance l’entraîneur-chef du Phoenix Stéphane Julien.

Stéphane Julien ne sent pas la pression alors que le club de Sherbrooke participe aux séries pour la première fois de son histoire. « La pression est des deux côtés, elle est sûrement plus forte quand tu es l’équipe favorite, conclut Stéphane Julien. Nous on est les underdogs, mais les gars y croient depuis le début. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards