Retour

Vincent Boutin désigné chef par intérim du Renouveau sherbrookois

Les membres du Renouveau sherbrookois ont choisi le conseiller Vincent Boutin pour succéder de manière intérimaire à Bernard Sévigny, qui a officiellement remis sa démission à la tête du parti mardi.

Le comité conseil du parti fondé en 2008 et au pouvoir pendant huit ans à Sherbrooke s'est rassemblé dans le secteur Fleurimont mardi afin de dresser le bilan des dernières élections municipales, où seulement deux candidats ont été réélus.

L'ancien maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, en a profité pour quitter définitivement ses fonctions de chef, de président et d’administrateur du Renouveau sherbrookois.

« C'était assez touchant comme moment, au sens où ça fait presque 10 ans qu'il était chef de notre parti, donc c'est une page qui se tourne, a convenu Vincent Boutin. C'était empli de solennité, mais on regarde vers l'avant et ça prenait un chef par intérim alors les gens ont proposé mon nom, ce que j'ai accepté. »

Le Renouveau sherbookois tiendra son assemblée générale annuelle « au mois de mai ou juin » pour élire officiellement son nouveau chef. D'ici là, Vincent Boutin entend amorcer la reconstruction de son parti.

Le conseiller du district de Quatre-Saisons signale toutefois qu'il est trop tôt pour le voir comme un aspirant à la mairie.

« C'est un peu précoce d'avoir cette réflexion. Il y a un message qui a été lancé par la population, il faut tirer des conclusions de ça. On a un travail à faire d'entrée de jeu de se questionner sur notre façon de faire, sur notre message et de reconnecter avec la population. Et de façon plus personnelle, j'ai de jeunes enfants, donc de se poser cette question, c'est beaucoup trop tôt. »

« Je pense que c'est un beau défi de repartir ce parti, mais avant de penser à la mairie, on a du travail à faire. »

Plus d'articles

Commentaires