Retour

Voie de contournement à Lac-Mégantic : des propriétaires inquiets

Plusieurs propriétaires du secteur de Lac-Mégantic sont inquiets de la construction d'une voie de contournement ferroviaire.

Un texte de Marie-Hélène Rousseau

Mardi soir, la Ville de Lac-Mégantic a présenté l'option qu'elle privilégiait : un tracé de 12 kilomètres évalué à 115 millions de dollars. La voie passerait notamment dans les municipalités voisines de Frontenac et de Nantes.

Diane Ferland possède une érablière à Lac-Mégantic. Elle ignorait jusqu'à aujourd'hui que le tracé passerait possiblement sur sa propriété sur laquelle se trouve également sa résidence.

En plus d'être marquée par la tragédie de juillet 2013, elle croit que la valeur de sa propriété pourrait diminuer. Personne à Lac-Mégantic ne veut habiter près du train, ajoute Diane Ferland.

Trois autres propriétaires rencontrés n'ont pas voulu accorder d'entrevue. Le sujet est délicat, disent-ils, et ils ne souhaitaient pas être les personnes qui critiquent un projet de voie de contournement réclamé par bon nombre de Meganticois. Toutefois, ils ne cachent pas leurs inquiétudes qu'un chemin de fer passe dans leur cour.

Le maire de Lac-Megantic, Jean-Guy Cloutier, veut toutefois se faire rassurant. Le tracé est préliminaire, inique-t-il et il risque d'y avoir des modifications à plusieurs endroits. Une éventualité aussi évoquée par la firme AECOM, qui a préparé l'étude de faisabilité.

La Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire a pour sa part insisté sur les délais qu'elle juge trop longs. Selon les échéanciers, la construction d'une voie de contournement ne s'amorcerait pas avant 2021 ou 2022.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine