Retour

Voie de contournement à Lac-Mégantic: s'unir pour mieux négocier

L'Union des producteurs agricoles de l'Estrie (UPA) et le Syndicat des producteurs forestiers du sud du Québec (SPFSQ) s'interrogent sur la manière dont le gouvernement fédéral souhaite négocier avec la cinquantaine de producteurs touchés par le passage de la future voie ferroviaire à Lac-Mégantic.

« Un producteur n'est pas équipé pour négocier avec la machine gouvernementale fédérale », assure le président du SPFSQ, André Roy.

À leur avis, les producteurs touchés n'ont pas accès aux mêmes ressources financières pour, par exemple, évaluer convenablement la valeur de leur propriété. Ils n'ont pas non plus l'expérience nécessaire en termes de négociations.

« Depuis des décennies au Québec, on négocie collectivement lorsqu'il y a des ouvrages d'intérêt public comme des lignes de tension ou des éoliennes. Quand ça touche plusieurs dizaines de personnes, on a pris l'habitude de négocier collectivement nos conditions. On en arrive à des règlements beaucoup plus équitables et avec moins de disparité d'un producteur à l'autre. »

À son avis, ces négociations sont primordiales, il en va de la valeur de leur propriété et de leur production.

Front commun

L'UPA-Estrie souhaite réunir tous les producteurs touchés par la future voie de contournement. Comme il s'agit d'un dossier majeur et unique pour la région, ses représentants souhaitent leur présenter les options sur la table, tout comme leurs services offerts gratuitement par l'organisation.

« Il y a souvent des petits détails qu'un producteur seul va oublier. Ce ne sont pas des négociations qui se font d'égal à égal, précise le président de la Fédération de l'UPA-Estrie, François Bourassa. On va chercher plus de sous et d'avantages lorsque les négociations se font en groupe. »

Les producteurs pourront aussi, s'ils le désirent, créer un comité qui négociera avec les autorités fédérales.

Vendredi, les gouvernements provincial et fédéral ont annoncé la construction d'une voie de contournement de 12,8 kilomètres pour éviter que les trains circulent de nouveau au centre-ville de Lac-Mégantic.

Les autorités gouvernementales espèrent que la construction sera complétée d'ici 2022.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards