Retour

Voie de contournement de Lac-Mégantic : les ministres des Transports refusent les demandes de changement de tracé

Les deux ministres des Transports du fédéral et du provincial, Marc Garneau et André Fortin, ont signé conjointement une fin de non-recevoir à la demande des municipalités de la MRC du Granit de modifier le tracé de la voie de contournement passant par Lac-Mégantic.

Le 20 juin dernier, Lac-Mégantic, Nantes, Frontenac et les 17 autres municipalités de la MRC du Granit ont adopté à l'unanimité une résolution demandant au gouvernement fédéral de modifier son plan pour la voie de contournement. Nantes et Frontenac souhaitaient que le tracé passe au-dessus du trait-carré des terres plutôt que de les scinder en deux.

La préfet de la MRC du Granit, Marielle Fecteau, a reçu par courrier électronique une réponse catégorique. Marc Garneau et André Fortin invoquent des motifs de sécurité et de coûts pour justifier la fin de non-recevoir.

« Les maires des municipalités de Frontenac, Lac-Mégantic et Nantes ont toujours travaillé ensemble pour trouver des solutions qui affecteraient le moins possible leurs citoyens […] tous ont gardé espoir d’avoir le meilleur tracé possible pour faire de ce projet un projet concerté, » a déclaré la préfet de la MRC du Granit, Madame Marielle Fecteau, dans un communiqué.

En mai dernier, Justin Trudeau et Philippe Couillard avaient confirmé avoir conclu une entente de principe pour la construction d'une voie de contournement de 12,8 kilomètres évaluée à 133 millions de dollars qui serait prête pour 2022.

44 propriétaires de 80 terrains doivent être touchés par la construction de cette nouvelle voie.

Plus d'articles