Retour

Waste Management à Drummondville : ultime recours pour mettre la main sur un avis juridique

Des opposants au site d'enfouissement de Waste Management à Drummondville ont comparu jeudi devant une juge de la Commission d'accès à l'information. Ils demandent l'accès à un document légal que la ville refuse toujours de rendre public.

Ce document, c’est l’opinion juridique formulée en 2008 par une avocate de la Ville concernant la poursuite des activités de Waste Management. La Ville, appuyée par une jurisprudence qu’elle a remise au juge, invoque le secret professionnel.

Or, selon les opposants, ce document aurait pu jouer un rôle crucial dans la décision qu’a prise Québec de laisser Waste Management poursuivre ses activités jusqu’en 2020.

Les citoyens maintiennent que la démocratie a été bafouée dans ce dossier. En mars 2013, un référendum a été tenu sur la question : 62 % des résidents de Drummondville s’étaient

« Si l’avis avait été rendu public au moment du BAPE, en 2012, c’aurait eu un impact encore plus grand sur le référendum », proteste Jean-Guy Forcier, l’un des opposants au dossier.

« Au BAPE, ils ont déposé un avis légal, mais ils ont décidé de ne pas déposer l’autre. On se demande pourquoi », ajoute un autre opposant, Jean-Benjamin Milot.

La décision de la Commission sur l’accès à l’information devrait être rendue d’ici trois mois. L’avocate de la Ville a refusé notre demande d’entrevue.

Plus d'articles

Commentaires