Retour

Well inc. : le stationnement démoli malgré près de 900 000 $ investis

Même si près de 900 000 $ ont été investis par la Ville de Sherbrooke depuis 2011 pour entretenir le stationnement à étages de la rue Wellington Sud, au centre-ville, celui-ci sera démoli d'ici un an.

Érigé dans les années 1960, le stationnement présente plusieurs indices de vieillissement et son état a atteint un point de non-retour, au dire de la Ville de Sherbrooke.

« On est à la fin de sa vie et c'est un peu comme une voiture; on l'entretient et à un moment donné, quand les coûts d'entretien sont supérieurs à la valeur de la voiture, on change. Nous, on ne peut pas changer, donc on doit démolir et reconstruire », explique le directeur des projets majeurs à la Ville de Sherbrooke, Denis Gélinas.

La fin de vie utile du stationnement survient au moment même où la Ville table sur le projet Well inc., ce qui permet de faire d'une pierre, deux coups, croit toutefois le conseilleur municipal Serge Paquin.

Les besoins qui pourraient atteindre quelque 800 places pour le futur stationnement, soit quatre fois plus que la capacité actuelle, qui est de 200 véhicules.

« Il faut minimalement tripler ces espaces-là, peut-être même plus que cela... peut-être même quadrupler, car le projet [Well inc.] comporte l'érection de deux tours à bureaux de 70 000 pieds carrés (6503 m2) chacune. Alors on va retrouver là un nombre important de travailleurs », ajoute M. Paquin.

Une bonne partie du montant investi dans le stationnement depuis six ans sera néanmoins conservée, puisque les parements installés pour masquer la structure à partir de la rue du Dépôt pourront être réutilisés.

« Tout ça va être récupéré pour le stationnement Webster sur Wellington nord parce que c'est simplement suspendu après la façade du stationnement », indique Serge Paquin.

Même s'il a été construit à la même époque que son homologue de la rue Wellington Sud, le stationnement à étages de la rue Webster a été complètement rénové en 1990, ce qui lui permet d'avoir encore une dizaine d'années devant lui avant d'être démoli à son tour.

« Il peut arriver au cours des prochaines années qu'on ait à investir de façon un peu plus majeure s'il y a des éléments comme des poutres ou des colonnes qui démontrent des signes de fatigue plus accrus, mais pour l'instant, il n'y a rien de tout cela qui apparait », mentionne le chef de la division ingénierie à la Ville de Sherbrooke, Jocelyn Grenier.

Le stationnement de la rue Wellington Sud, le bâtiment abritant le Studio Sex et l'Hôtel Wellington devraient être démolis au plus tard en avril 2018, estime Serge Paquin. Il ne manque plus que l'absolution du conseil municipal pour aller de l'avant.

« À partir du moment où, de façon très majoritaire, le conseil municipal a dit oui au projet Well Inc., ça inclut la démolition de ces immeubles. Alors, ce n'est qu'une formalité », résume le conseiller municipal.

Plus d'articles

Commentaires