C'est le début de la saison estivale au lac Massawippi. Une saison qui débute sous le signe de la nouveauté puisque l'organisme Bleu Massawippi mènera un tout nouveau projet de nautisme intelligent.

L'objectif de ce projet est de sensibiliser les plaisanciers aux bonnes pratiques environnementales dans leurs activités nautiques. Concrètement, il y aura division de certaines portions du lac Massawippi pour que les gens puissent naviguer davantage dans certaines zones et pas du tout dans d'autres.

Il y aura aussi de la signalisation pour les plaisanciers et une application mobile à leur disposition. « Les plaisanciers doivent être sensibilisés au fait que s'ils se promènent en eau peu profonde, ou encore trop près du rivage ou dans des baies plus fragiles, ça a des conséquences. Je suis convaincue que quand les plaisanciers verront notre travail, ils vont emboîter le pas. C'est le défi qu'on a, j'y crois, on a deux ans pour le prouver », explique la directrice générale de Bleu Massawippi, Michèle Gérin.

Collaboration

Le projet est né d'un partenariat entre les quatre municipalités qui ont acheté la plage l'an dernier. Il s'agit d'Ayer's Cliff, du Canton de Hatley, de Sainte-Catherine-de-Hatley et de Hatley, qui ont acquis une propriété de 11 acres appartenant à l'Ordre des servites de Marie.

Les plaisanciers qui s'y rendront cet été pourront remarquer que la Marina Massawippi et Bleu Massawippi s'occupent de la gestion.

« La Marina a les compétences pour gérer les opérations, les locations, les bateaux, les quais. Quand on parle de s'occuper des citoyens au niveau de la plage, de la réaffectation et du réaménagement de la plage, ça prenait une expertise particulière, ce qui amène Bleu Massawippi », explique le maire d'Ayer's Cliff, Alex Van Zuiden.

Les coûts du projet s'élèvent à plus de 300 000 dollars. Ottawa a accordé une aide financière de 150 000 dollars au projet.

Plus d'articles

Commentaires