Retour

10 jours de survie au Yukon de Frédéric Dion : « J'ai mangé des fourmis, des sauterelles »

L'aventurier trifluvien Frédéric Dion est sur le chemin du retour au Québec après sa dernière aventure. Largué au hasard dans les montagnes du Yukon, l'aventurier a survécu 10 jours sans avoir apporté de nourriture, d'eau, ni de carte ou de GPS, mais avec une embarcation gonflable. Il a retrouvé la civilisation 430 kilomètres plus loin, dans les Territoires du Nord-Ouest.

De son propre aveu, ce défi baptisé Porté Disparu a été très éprouvant pour l'aventurier aguerri. « La partie la plus stressante a été la descente de rivière », a-t-il dit à l'émission 360PM, sur ICI Radio-Canada Première. La stratégie de l'aventurier était de se déplacer 16 heures par jour tant qu'il arrivait à se nourrir. « J'ai mangé des fourmis, des sauterelles et ce qui était payant, c'était le porc-épic. »

« C'est réellement un ultra marathon de descente de rivière que je me suis tapé chaque jour pendant les 10 jours. Pour pas mal de monde, les animaux sauvages est le plus grand danger et je dois avouer que j'ai eu quelques peurs par rapport aux animaux, les ours, les loups dont je voyais les traces tous les jours sur la plage. Mais dans les faits, les plus grands dangers étaient mes actions et le froid », explique l'aventurier qui a relevé ce défi pour amasser des dons pour l'Opération Enfant Soleil.

Une fois de retour à Trois-Rivières, Frédéric Dion présentera son aventure en photos et vidéos lors de conférences.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine