Retour

10 marathons en 10 jours : 10 questions à Patrick Charlebois

Afin de mieux connaître l'homme qui a décidé de courir 10 marathons en 10 jours dans 10 provinces, nous lui avons posé quelques questions sur ses habitudes de course.

1. À quel âge Patrick Charlebois a-t-il commencé à courir?

À 10 ans, quand Terry Fox a fait son Marathon de l’espoir.

2. Que fait-il avant une course?

Il prend notamment deux barres énergitiques et du jus de betterave ainsi que du café : « Ça me prend un café, c’est non négociable. » Il le prend environ 90 minutes avant sa course.

3. Quel est l’accessoire dont il ne peut pas se passer?

Son bandeau : « Je suis quelqu’un qui sue beaucoup, même si j’ai une casquette, ça me prend un bandeau. »

4. À quoi pense-t-il quand il court?

À sa stratégie de course, par exemple à sa vitesse : « Idéalement, je [ne] pense à rien, si je [ne] pense à rien, c’est que c’est vraiment le fun et que je m’amuse. »

5. La pire condition météo pour courir?

La chaleur, surtout, et le vent.

6. Combien de paires de souliers utilise-t-il dans une année?

Entre 8 et 12 paires de souliers : « L’année du 7/7/7 [sept marathons en sept jours sur sept continents], j’ai fait pas loin de 7000 km de course. »

7. Pourquoi court-il avec deux montres?

Pour être certain de franchir 42,2 km par marathon durant le défi Canadian Marathon Challenge : « Souvent, surtout quand on fait des boucles, il y a moins de précision, explique-t-il. Pour être certain de faire mon 42,2km, je vais courir [en fonction de] la montre qui me fait courir le plus longtemps. »

8. Quelle musique écoute-t-il quand il court?

Il écoute de la musique des années 1980 et des chansons comme Eye of the Tiger ou, dans les plus récentes, Cake by the ocean, de DNCE. Patrick Charlebois court avec de la musique durant ses entraînements. Durant les courses organisées, il n’en écoute pas toujours.

9. Quel a été son meilleur, son plus agréable marathon à vie?

Le mythique marathon de Boston : « Boston, c’est Boston. Honnêtement, c’est la seule fois que j’ai pleuré. [...] En plus, c’est le marathon que j’ai couru en bas de 3 h, aujourd’hui c’est banal, mais à l’époque, ça me semblait incroyable. »

10. A-t-il un conseil pour les coureurs de ce monde?

« Cours comme tu vis ta vie, essaie d’en profiter le plus possible et essaie que ça dure le plus longtemps possible. Je ne suis pas le coureur le plus rapide au monde, mais j’aimerais ça être le coureur qui dure le plus longtemps. »

Propos recueillis par Marilyn Marceau

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine