Retour

12 kilomètres pour contourner un ponceau qui s'est effondré

Un agriculteur est excédé par la lenteur de la Ville de Shawinigan à remplacer un ponceau sur le rang Saint-Pierre, dans le secteur Shawinigan-Sud.

Un texte de Sarah Désilets-Rousseau

À la fin du mois d'octobre, le ponceau s'est affaissé sur une quinzaine de mètres.

Depuis ce temps, le rang Saint-Pierre est coupé en deux, ce qui oblige Jean-Marie Giguère, agriculteur et président de l'Union des producteurs agricoles de la Mauricie, à faire un détour de 12 kilomètres pour se rendre à Shawinigan.

Il craint les conséquences sur les récoltes. « Le plus navrant, c'est qu'on voit arriver le début du printemps. Je cultive des terres de l'autre côté du ponceau. Un autre agriculteur vit la même chose. Comment il va faire pour traverser et cultiver ses terres? »

« Si on veut que ça se termine pour le début des récoltes, à la mi-avril, faut avancer! », croit M. Giguère.

La Ville explique que le contrat de 500 000 $ a été octroyé, mais que l'entrepreneur chargé d'exécuter les travaux devait obtenir l'approbation de deux ministères avant de pouvoir aller de l'avant.

Elle indique que les travaux devraient commencer lundi et permettre la reprise de la circulation sur le ponceau au début du mois de mai.

La fin des travaux d'asphaltage est prévue en juillet.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine