Retour

15 $/h minimum : la solution pour retenir le personnel d'une entreprise de Drummondville

Une entreprise de Drummondville a décidé de prendre les grands moyens pour contrer le manque de main d'oeuvre. Tous les employés des Magasins Nadeau, une chaîne de petites épiceries, ont vu leur salaire être augmenté à au moins 15 $ de l'heure.

La direction en a fait l'annonce alors que le salaire minimum des Québécois est passé à 12 $ de l'heure le 1er mai. La nouvelle a fait grand bruit sur les réseaux sociaux. Près de 1000 personnes ont aimé la publication des Magasins Nadeau sur Facebook.

Au total, Luc et Gabriel Nadeau gèrent quatre établissements et embauchent une quarantaine d'employés. Depuis quelques années, la pénurie de main d'oeuvre leur complique la tâche.

Le roulement de personnel est tel qu'une seule personne travaille à temps plein uniquement pour faire du recrutement et de la formation ce qui représente des coûts importants pour l'entreprise. Depuis quelques mois, ils réfléchissent à une manière de garder leurs employés.

Leur solution? Hausser le salaire minimum à 15 $ de l'heure pour tous les nouveaux employés. « Même ceux qui n'étaient pas au salaire minimum étaient contents parce qu'on a augmenté leur salaire parce qu'ils ont plus de responsabilités. Ils ont gardé leur avantage de salaire. On voulait que tout le monde soit heureux. Des employés heureux, c'est beaucoup plus productif », analyse Gabriel Nadeau.

Former des employés pour... d'autres entreprises

Claudia Lavoie est gérante pour les Magasins Nadeau. Si elle aime cette entreprise et compte bien y rester, elle a vu, au fil des ans, plusieurs employés quitter la place au profit d'un salaire plus avantageux. « On peut dire qu'il y avait un énorme roulement ici. Les gens se disaient qu'ils avaient eu une formation. Ils ont acquis de l'expérience. Ils vont porter leur nom ailleurs. On leur offre plus étant donné qu'ils ont de l'expérience. Dans le fond, on les forme pour les donner à d'autre compagnies. »

Brian Kraftchick est l'un de ceux-là. Après avoir travaillé plus d'un an pour les Magasins Nadeau, la compagnie Sleeman l'a recruté. « C'est un très bon emploi avec des avantages puis un salaire aussi. J'ai décidé de m'enligner vers ça, mais je viens quand même faire des heures ici. »Peut-être son choix aurait-il été différent si on lui avait offert 15$ de l'heure. Du moins, c'est le pari que font les Nadeau. Un choix qui n'est pas sans coût : ils estiment que cette hausse leur coûtera 3 % de leur chiffre d'affaires annuel.

Depuis l'annonce de cette hausse, plus de 300 personnes ont communiqué avec les Magasins Nadeau pour y travailler.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 choses à savoir sur le « Cyber Monday »