Retour

« 30 en bas de 30 » : Andréane Benoit, une avicultrice inspirante

Depuis 12 ans, Andréane Benoit exploite une entreprise avicole, la Ferme avicole A. Benoit, à Saint-Brigitte-des-Saults au Centre-du-Québec. Elle vient de remporter le prix de la relève agricole 2016 décerné par l'Assemblée nationale du Québec.

La jeune entrepreneure est fière d'avoir remporté ce prix. « C'est un peu un second souffle pour moi, un nouvel élan, [c'est comme] de me dire que finalement je suis à ma place et c'est reconnu par d'autres », dit-elle.

Andréane Benoit s'occupe de deux poulaillers qui comptent environ 44 000 poulets. Elle possède aussi maintenant une ferme laitière.

Une passion familiale

Ses parents oeuvrent aussi dans le milieu agricole. « Ils ont toujours su nous montrer le côté positif [de ce travail] », dit-elle. Andréane Benoit n'a toutefois pas toujours voulu se lancer en affaires dans ce domaine.

« J'ai toujours aimé cela l'agriculture, mais je ne pensais peut-être pas en faire un métier. On voyait peu de femmes en faire quand j'étais jeune et ça ne me passait même pas par l'esprit d'un jour faire cela », raconte-t-elle.

Elle a étudié en danse au cégep puis a finalement décidé de revenir dans le monde de la volaille. Elle affirme que sa passion pour son métier grandit d'année en année.

S'adapter à l'horaire exigeant

Bien que son rôle nécessite qu'elle travaille beaucoup, la mère de deux jeunes enfants réussit à concilier travail-famille. Son frère et sa soeur opèrent aussi des fermes à proximité de la sienne, alors tout le monde s'entraide afin d'atteindre un bon équilibre.

Durant 12 ans, Andréane Benoit a travaillé très fort pour faire croître son entreprise. Elle mise maintenant sur l'amélioration des performances et sur le remboursement des dettes.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?