Retour

« 30 en bas de 30 » : Antoine Tardif, oser la politique municipale

Alors qu'il rêvait d'une carrière comme joueur de hockey professionnel, Antoine Tardif s'est finalement dirigé vers la politique. À l'âge de 23 ans, il a été élu maire de Daveluyville. Il est aujourd'hui le directeur des opérations du Parti conservateur du Canada au Québec.

Un texte de Marilyn Marceau

Après avoir été gardien de but dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), Antoine Tardif s’est inscrit au baccalauréat en économie et politique à l’Université McGill.

Alors que la Commission Charbonneau battait son plein et que les maires de Montréal et de Laval venaient de démissionner, l’un de ses professeurs a encouragé ses étudiants à se présenter en politique municipale. Antoine Tardif l’a pris au mot.

Le jeune homme a défait le maire sortant à Daveluyville avec 66 % des voix. Il a occupé ce poste de novembre 2013 à décembre 2015. En entrevue à l'émission 360 PM, il a expliqué que sa plus grande réalisation a été de fusionner les municipalités de Daveluyville et Sainte-Anne-du-Sault.

Antoine Tardif a ensuite été attaché politique du député conservateur de Richmond-Arthabaska, Alain Rayes.

Il vient tout juste d'être nommé directeur des opérations du Parti conservateur du Canada au Québec.

Les jeunes et la politique

Selon lui, les jeunes ont de plus en plus leur place en politique.

Son rôle, comme directeur des opérations pour le Parti conservateur du Canada au Québec, est de préparer les prochaines élections fédérales. Il doit notamment recruter 78 candidats dans la province.

« J’adore ce que je fais présentement et j’ai l‘impression que j’acquiers de l’expérience et du bagage qui me serviront peut-être un jour à me lancer en politique active, mais pour l’instant j’aime travailler dans les coulisses, en arrière-scène », dit-il.

Plus d'articles

Commentaires