Retour

« 30 en bas de 30 » : le parcours prometteur du joueur des Cataractes Samuel Girard

Il n'avait que 16 ans quand il a joint les Cataractes de Shawinigan. Il en avait 17 quand il a remporté le titre du meilleur défenseur offensif de la Ligue canadienne de hockey. À 18 ans, il est repêché par les Predators de Nashville. Samuel Girard impressionne par son parcours dans le monde du hockey.

Originaire de Roberval, Samuel Girard s’est taillé une place dans la région. Le jeune défenseur a remporté le titre d’athlète masculin de niveau canadien en sport collectif au Gala Sport-Hommage de la Mauricie.

Samuel Girard en est à sa troisième saison au sein de l’équipe de Shawinigan. Il se souvient que quitter le nid familial a été difficile pour ses parents et lui, mais il était prêt à franchir cette étape.

« Moi, mon rêve, c’était de jouer au hockey et je voulais tout faire pour ça, alors ça ne me dérangeait pas de partir de la maison », explique-t-il.

Il a rapidement trouvé son rythme au sein de l’organisation des Cataractes. « Ils m’ont donné beaucoup de responsabilités, c’est vraiment rare quand tu as 16 ans que tu en as beaucoup de même. Ils m’ont fait confiance. »

À Shawinigan, on le sait, ce sont des fans incroyables. Ils sont toujours là pour nous. À toutes les games, il y a environ 3000 spectateurs.

Samuel Girard, joueur des Cataractes

Samuel Girard affirme que le fait d’avoir beaucoup de temps de glace lui a permis de se faire remarquer par une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH). Les Predators l’ont repêché en deuxième ronde et lui ont offert un contrat. Son défi sera maintenant de percer l’alignement.

Il faut « y croire »

Le défenseur est plus petit que ce à quoi on pourrait s’attendre. Il se fait maintenant un devoir de montrer qu’il a du talent et que la taille ne compte pas.

« Au camp d’entraînement des Predators, c’est sûr que les plus petits sont dans les six pieds, mais je suis habitué, depuis que je suis midget AAA que je me fais dire que je suis petit », raconte-t-il.

Cet été, Samuel prévoit tout de même travailler sur son physique pour essayer de grossir un peu. Il aimerait intégrer les rangs des professionnels.

Il conseille à ceux qui souhaitent faire carrière dans le hockey de ne pas perdre espoir en cours de route. « C’est sûr qu’il va y avoir beaucoup d’étapes dans ta vie, que ça va un petit peu moins bien aller des fois, mais il faut que tu continues à y croire ».

Quant aux chances des Cataractes de remporter à nouveau la coupe Memorial, le joueur est optimiste. « Si on va tous dans le même sens, on va aller loin encore cette année », dit-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine