Retour

« 30 en bas de 30 » : Maxime Hébert Tardif transforme le monde municipal à Drummondville

Depuis l'âge de 25 ans, Maxime Hébert Tardif est directeur des communications à Drummondville. Il a aujourd'hui 27 ans et ces dernières années, il a contribué à transformer le monde municipal, notamment grâce aux nouvelles technologies.

C'est grâce à lui si les séances du conseil municipal sont maintenant diffusées sur le site web de la Ville et les gens peuvent même poser leurs questions sans se déplacer.

« Nos citoyens, dans le confort de leur salon, peuvent nous soumettre une question au sujet d'un point à l'ordre du jour de la séance, en soi, c'est un pas important dans l'accessibilité aux affaires municipales », affirme-t-il.

Depuis son entrée en poste, les médias sociaux ont aussi été mis à contribution. « C'est vraiment devenu une de nos principales plateformes de diffusion de l'information, ça nous permet aussi de nous rapprocher de nos citoyens et là, le concept de l'interactivité entre en ligne de compte », dit-il.

Maxime Hébert Tardif a aussi participé à l'élaboration de la campagne publicitaire « Vive Drummondville » en octobre 2015. Cette campagne a remporté un prix national.

« On a osé opter pour une campagne dynamique au ton humoristique qui sortait du cadre habituel et plus conventionnel des campagnes publicitaires [que l'on est habitué de voir] dans le secteur public et dans le secteur municipal », a-t-il expliqué.

Du hockey au monde municipal

Avant de faire son entrée à la Ville de Drummondville, Maxime Hébert Tardif a participé au retour du hockey junior majeur à Sherbrooke. Il a été directeur des communications et marketing de l'équipe de la LHJMQ, le Phoenix.

Il était en poste pour la saison inaugurale qui a connu un grand succès auprès de la population. Le Phoenix a même reçu le titre d'équipe marketing de l'année.

Plus d'articles